Le sexagénaire se transforme en vrai braqueur pour un amour virtuel rencontré sur internet

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 09 mars 2020 - 12:08
Image
Un homme de 51 ans est soupçonné d'avoir tué avec une arme à feu son épouse à Vidauban (Var), une heure et demie après une intervention des gendarmes pour la protéger
Crédits
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
Les gendarmes ont interpellé l'homme jeudi, après son troisième braquage
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
Aux enquêteurs, l' Isérois de 64 ans a expliqué avoir commis trois braquages pour envoyer de l’argent à une femme rencontrée sur internet. 
 
L’homme n’avait jusque là jamais eu maille à partir avec la justice. Et pourtant, il est soupçonné d’avoir commis trois braquages en moins de deux mois, qui plus est dans sa propre commune, le paisible village de Saint-Siméon-de-Bressieux perdu au beau milieu du département de l'Isère.
 
 
1450€ à la Poste locale
 
Fin janvier, il se serait fait remettre 300€ par des bénévoles de l’association Enfance et Partage en les menaçant avec un fusil. En février, la même arme lui aurait servi au braquage du bureau de tabac du village avec encore un butin de 300€. Finalement, mercredi dernier, le sexagénaire a «récolté» 1450€ en s’en prenant à la Poste locale. 
 
Trahi par son véhicule
 
Identifié par les gendarmes grâce à la description de son véhicule par des témoins, l’Isérois a été interpellé et placé en garde à vue avant d’être déféré au parquet. Une perquisition à son domicile a permis de retrouver le fusil. 
 
De l’amour virtuel à la case prison
 
Durant son interrogatoire, le sexagénaire a livré l’explication de ses méfaits. Il avait rencontré une femme sur le web et avait besoin de lui envoyer de l’argent. Quand l’amour, même virtuel,(surtout virtuel), mène à tout, y compris à la case prison.