Pédophilie: un éducateur connu de la justice accusé de viol sur mineur à Marseille

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pédophilie: un éducateur connu de la justice accusé de viol sur mineur à Marseille

Publié le 03/07/2018 à 07:28 - Mise à jour à 07:30
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme d'une cinquantaine d'années, éducateur à Marseille, a été mis en examen après les accusations de viol et agression sexuelle portées par un adolescent de 13 ans. Il avait déjà été concerné par une telle affaire en 1998 mais jamais condamné.

L'homme nie les faits. Un éducateur de 58 ans travaillant au sein de l'association Sauvegarde 13 à Marseille a été placé en garde à vue jeudi 28 puis mis en examen. Il est soupçonné de viol et d'agression sexuel sur un adolescent de 13 ans.

Le parquet de Marseille a ouvert une enquête confiée à la brigade des mœurs de la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône.

Selon France Bleu, l'individu est déjà connu de la justice. Il aurait en effet été mis en cause pour des faits similaires en 1998. Toutefois, son casier judiciaire était vierge selon l'association qui l'a engagé en 2015. Il était auparavant passé par le foyer départemental de l'enfance qui dépend du Département des Bouches-du-Rhône, le service de probation de l'éducation surveillée pour le compte du ministère de la Justice, et par plusieurs associations de protection de l'enfance, précise la radio.

Mercredi 28 ,la mère de l'adolescent qui aurait été agressé a amené son fils au commissariat. En plus de ces accusation, des traces d'ADN correspondant à celui du suspect auraient été retrouvées sur les vêtements du mineur.

Lire aussi: Education nationale - après vérification des casiers judiciaires, 26 fonctionnaires écartés

Selon la direction de l'association, l'homme connaissait des problèmes au travail et avait notamment été arrêté  pour cause de stress avant de reprendre à mi-temps pour raisons thérapeutiques. L'homme, présumé innocent, risque jusqu'à 20 ans de prison pour viol sur mineur de 15 ans. L'abus d'autorité en raison des fonctions de l'éducateur pourrait également être retenu comme circonstance aggravante si les faits devaient être avérés.

Les circonstances qui ont poussé la justice à s'intéresser à l'homme en 1998 ne sont pas encore connues. Mais ce fait pourrait relancer le débat sur le recrutement des personnes travaillant au contact des mineurs.

L'affaire de Villefontaine en 2016 avait abouti à de nouvelles règles en la matière. Une vingtaine de personnes avaient ensuite était écartées de l'Education nationale car condamnées par le passé.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme accusé de viol sur mineur aurait déjà été mis en cause par le passé sans être condamné.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-