Pyrénées-Orientales: un enfant de trois ans meurt noyé, happé par une buse

Pyrénées-Orientales: un enfant de trois ans meurt noyé, happé par une buse

Publié le 17/06/2019 à 08:07 - Mise à jour à 08:09
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un petit garçon de trois ans a trouvé la mort dimanche 16 près de Perpignan, alors qu'il se promenait avec sa famille au bord d'un canal. Il serait tombé à l'eau avant d'être happé par une buse. Une enquête a été ouverte.

Un enfant de trois ans est mort noyé dimanche dans les Pyrénées-Orientales au cours d'une promenade au bord d'un canal.

Le drame a eu lieu au lieu-dit Cami del Rec de Corneilla, à une quinzaine de kilomètres de Perpignan. "Le petit garçon était en train de jouer lorsqu'il est tombé dans l'eau, pour des raisons encore inconnues, il a été happé par une buse (un tuyau d'évacuation du canal). Le courant était fort à cet endroit, la famille n'a pas pu le récupérer", rapporte France Bleu.

Les secours ont été prévenus et une quinzaine de sapeurs-pompiers ainsi que des plongeurs sont intervenus. Ils ont réussi à repêcher l'enfant mais il était déjà trop tard et malgré les tentatives de réanimation, il n'a pas pu être sauvé.

Une enquête a été ouverte et devrait notamment s'intéresser à l'état de la buse afin de comprendre comment la petite victime a pu s'y retrouver coincée.

Voir: Noyades - près de 600 morts entre juin et septembre 2018

En France, les noyades accidentelles sont responsables chaque année d'environ 1.000 décès et sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. Elles sont pourtant pour la plupart évitables.

Selon une enquête de Santé publique France, en 2018, les noyades accidentelles (suivies ou non de décès, ndlr) ont augmenté de 30% par rapport à l'enquête 2015 (1.266). Cette augmentation d'accidents s'observe surtout chez les moins de 13 ans (338 en 2015 contre 600 en 2018), sans augmentation du nombre des décès. Les enfants de moins de 6 ans ont représenté 9% des décès (35 morts) par noyades accidentelles et les plus de 65 ans, 35% (137).

Lire aussi:

Haute-Saône: un petit garçon de 3 ans sauvé de la noyade par son chien

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête a été ouverte pour comprendre les circonstances dans lesquelles l'enfant s'est noyé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-