Saône-et-Loire: un détenu s'évade, un appel à témoins pour le retrouver

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Saône-et-Loire: un détenu s'évade, un appel à témoins pour le retrouver

Publié le 24/04/2018 à 08:25 - Mise à jour à 08:30
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En Saône-et-Loire, un prisonnier de la maison d'arrêt de Varennes-le-Grand, qui était hospitalisé depuis plusieurs jours au CHS de Sevrey, est parvenu à s'échapper. La gendarmerie a lancé un appel à témoins pour le retrouver.

Il a pris la poudre d'escampette. En Saône-et-Loire, un prisonnier de la maison d'arrêt de Varennes-le-Grand, hospitalisé depuis plusieurs jours au CHS de Sevrey, a profité d'un moment de tranquillité lundi 23 pour s'échapper, selon les informations rapportées par France 3 Bourgogne Franche-Comté. Placé en isolement total au sein de l'établissement hospitalier, le détenu était uniquement vêtu d'un bas de pyjama et serait parti à pied en direction de la forêt.

Rapidement, l'alerte a été donnée et la gendarmerie tente depuis de lui mettre la main dessus. Au total, une trentaine d'hommes, un hélicoptère et deux équipes cynophiles ont été déployés pour retrouver le fugitif.

En parallèle, la gendarmerie a lancé un appel à témoins sur sa page Facebook précisant que l'intéressé ne nomme Ouled Aissa Mehrez, qu'il est âgé de 30 ans mais qu'il "paraît plus jeune". Il est Tunisien, mât de peau, mesure 1m69 et de faible corpulence. Il a les cheveux noirs frisés courts, yeux noirs et s'exprime en français.

Lire aussi - Nantes: un détenu agresse violemment un surveillant de prison avec un manche de fourchette "aiguisé"

Les militaires ont également rappelé aux internautes qu'en cas de signalement, renseignement ou découverte, il ne fallait surtout pas intervenir en raison de son caractère potentiellement dangereux. La consigne est de prévenir immédiatement la gendarmerie en composant le 17. Détenu depuis le 13 avril à la maison d'arrêt de Varennes-le-Grand pour des faits de violence, il était en attente de jugement. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Hospitalisé au CHS de Sevrey (Saône-et-Loire), un détenu est parvenu à prendre la fuite.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-