Scandale raciste: des lycéens refusent de lire le livre d'un auteur algérien

Scandale raciste: des lycéens refusent de lire le livre d'un auteur algérien

Publié le 16/10/2018 à 15:06 - Mise à jour à 15:14
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Des lycéens scolarisés à Péronne (Somme) se sont récemment mis au cœur d'un scandale raciste en refusant catégoriquement de lire le livre d'un écrivain franco-algérien. Cet auteur, c'est Akli Tadjer. Et il va bientôt aller à leur rencontre.

Un scandale raciste secoue l'Education nationale, et plus précisément l'académie d'Amiens, depuis que des lycéens scolarisés à Péronne dans la Somme ont fin septembre refusé de lire un livre d'Akli Tadjer, un écrivain franco-algérien.

C'est une professeure de français du lycée Pierre Mendès-France qui a fait remonter le problème.

Elle a expliqué que lors d'un parcours de lecture, où elle a présenté le livre Le porteur de cartable d'Akli Tadjer, certains de ses élèves n'ont pas voulu lire sous prétexte que "l'auteur n'est pas français", que "l'histoire ne concerne pas la France" et qu'il "y a du vocabulaire en arabe".

Intervention prévue dans une classe de première dans un lycée de Picardie. Merci Zemmour. Pauvres profs de l'Education Nationale. (à lire jusqu'au bout)

Publiée par Akli Tadjer sur Jeudi 27 septembre 2018

"Un élève a refusé de lire pour ne pas prononcer le nom Messaoud. J'ai dû l'exclure", précise-t-elle dans son mail, relayé par l'auteur lui-même sur sa page Facebook.

Lire aussi: un maire d'Indre-et-Loire condamné après une blague raciste sur les Arabes

Bien que choqué par la situation, Akli Tadjer a décidé de maintenir la rencontre prévue avec ces lycéens le 16 novembre prochain: "On verra s'ils osent me lancer des insultes racistes", a-t-il déclaré dans Le Parisien.

De son côté, le directeur académique Jean Hubac a de son côté reconnu dans Le Figaro des "propos déplacés" mais trouve "prématuré" de parler de racisme tant que les élèves incriminés n'auront pas été interrogés. Ce qui sera fait après les vacances de la Toussaint, puisqu'ils sont partis en stage avant.

Et aussi:

Le coup de gueule d'une présentatrice météo, victime d'insultes racistes (vidéo)

Les tweets racistes contre Jeanne d'Arc 2018 sont "honteux", déclare Marine Le Pen

Le prince Harry et Meghan Markle ont reçu une lettre raciste

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des lycéens de Péronne (Somme) ont refusé en septembre de lire un livre d'un auteur algérien. Une rencontre entre les élèves et l'écrivain a été organisée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-