Seine-Saint-Denis: démantèlement d'un atelier de faux monnayeurs

Seine-Saint-Denis: démantèlement d'un atelier de faux monnayeurs

Publié le 21/01/2017 à 14:32 - Mise à jour à 14:35
©A.Gelebart/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Un atelier de fabrication de faux billets a été démantelé en Seine-Saint-Denis, a-t-on appris ce samedi. Il s'agit du plus important découvert depuis 2012. Il aurait permis d'écouler environ 500.000 euros de fausse monnaie depuis 2015.

Quatre hommes d'une cinquantaine d'années ont été mis en examen dans la nuit de vendredi 20 à ce samedi 21 à Paris, après le démantèlement d'un atelier de faux billets fabriqués en Seine-Saint-Denis et écoulés en France, a indiqué une source judiciaire.

Les quatre hommes ont été mis en examen pour contrefaçon de monnaie, transport et détention de fausse monnaie en vue de la mettre en circulation et association de malfaiteurs, a précisé la source. Trois d'entre eux ont été incarcérés dans l'attente d'un débat sur leur éventuelle mise en détention provisoire devant le juge des libertés et de la détention. Un quatrième a été placé sous contrôle judiciaire pour raisons de santé, a-t-on précisé.

"Le préjudice financier supporté par les commerçants de ce trafic, qui a permis depuis 2015 d'écouler 10.000 faux billets essentiellement de 50 euros, est estimé à environ 500.000 euros", avait déclaré vendredi une source policière.

"C'est la plus importante officine de faux billets démantelée en termes d'écoulement" depuis celle découverte en 2012, avait ajouté cette source, faisant référence à l'arrestation de Dominique Patrom, dont l'atelier avait produit environ 10 millions d'euros de faux billets entre 2007 et 2012, et qui a été condamné à huit ans de prison en juin 2016 par la cour d'assises de Paris.

Les quatre hommes ont été arrêtés mardi par les policiers de l'Office central de répression du faux monnayage, en co-saisine avec l'antenne PJ de Nantes, dans cette ville et en région parisienne (Paris, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne).

Les investigations, qui avaient débuté mi-2016, ont permis d'identifier une tête de réseau, soupçonnée d'être chargé de la revente des billets ainsi que le faussaire présumé, qui avait installé son atelier dans un box de Seine-Saint-Denis.

Les policiers y ont saisi plusieurs centaines de faux billets, essentiellement des coupures de 50 euros, son matériel d'impression, les fichiers numériques nécessaires à la fabrication des faux billets et plusieurs planches de billets de 20, 50, 200 et 500 euros.

Avec 341.000 faux billets saisis après mise en circulation en 2015, la France occupe la première place dans l'Union européenne pour l'écoulement de la fausse monnaie (42%), devant l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne. Le préjudice financier, principalement subi par les commerçants, est d'environ 14 millions d'euros.

L'Italie reste le premier pays de production des coupures contrefaites.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les policiers ont saisi plusieurs centaines de faux billets dans un box de Seine-Saint-Denis.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-