Un garçon passe 323 fois chez le médecin et subit 13 opérations pour rien

Un garçon passe 323 fois chez le médecin et subit 13 opérations pour rien

Publié le 15/12/2017 à 14:53 - Mise à jour à 15:06
©Swoan Parker/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Accusée d'avoir inventé des maladies à son fils, aujourd'hui âgé de huit ans, une mère de famille a récemment été inculpée pour "coups et blessures". Pourtant en parfaite santé, l'enfant a passé 323 visites médicales et a subi une dizaine d'opérations chirurgicales inutilement.

Son fils a passé 323 visites médicales et a subi 13 opérations pour rien. Accusée d'avoir inventé des maladies à son fils, aujourd'hui âgé de huit ans, une mère de famille a récemment été inculpée pour "coups et blessures". Peu de temps après sa naissance, elle a fait savoir qu'il rencontrait des problèmes de santé alors qu'il ne présentait en réalité aucune anomalie. Puis au fil du temps, elle a raconté à plusieurs personnes qu'il était atteint d'un cancer et a même tenté de l'inscrire sur une liste de patients en attente d'une greffe des poumons.

Et ce n'est pas tout. D'après les informations rapportées par CBS, le petit garçon, malade aux yeux de tous, a vécu une partie de sa vie sur une chaise roulante et a même été placé dans un centre de soins palliatifs. Elle a même lancé une collecte de fonds sur Internet expliquant aux internautes qu'il souffrait d'une malformation artério-veineuse. Elle a pu récolter plus de 8.000 dollars.

Cette histoire a été mise en lumière le mois dernier lorsque la mère de famille, dont la caution a été fixée à 150.000 dollars, a conduit son enfant à l'hôpital expliquant aux médecins qu'il était victime d'une attaque cardiaque. Seulement voilà: après analyses, ils se sont rendu compte qu'il s'agissait d'une fausse alerte, même si le petit tremblait. Ils ont finalement compris que les symptômes de l'enfant avaient été provoqués intentionnellement et ont donc décidé de prévenir les services sociaux.  

A lire aussi: des parents condamnés pour avoir menti sur la maladie de leur fille

Le petit était tellement formaté à l'idée d'être malade qu'il présentait des troubles mentaux. Visiblement, sa mère ne cessait de lui répéter qu'il ne pouvait pas aller à l'école et qu'il n'aurait jamais la même vie que les autres garçons de son âge. De plus, il est passé trois fois à côté de la mort suite à des infections sanguines dues à ses nombreuses opérations et aux sondes qu'il avait dans le corps pour être nourri.

Selon les derniers éléments rapportés, la mère de famille souffrirait du syndrome de Münchhausen par procuration qui est une forme rare de maltraitance de l'enfant. Ces personnes tentent de manipuler les médecins en leur faisant croire que leur progéniture est malade. Et pour arriver à leur fin, ils n'hésitent pas à simuler ou provoquer chez l'enfant les symptômes propres à une maladie, quitte à mettre réellement leur santé en danger.

Interrogé, le père biologique, qui a voulu récupérer la garde de son fils, a expliqué qu'il était au courant et qu'il avait déjà tenté de signaler ces abus devant la justice, en vain. "Les juges, comme n'importe quelle autre personne, ne peuvent pas croire qu'une mère apparemment aimante peut se livrer à des abus d'un ordre médical", a-t-il notamment déclaré. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une mère a été inculpée pour avoir inventé des maladies à son fils.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-