Acide gras trans industriels: dans quels aliments se cachent-ils?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 17 mai 2018 - 12:55
Image
Une étude française lie plats industriels et risque de cancer
Crédits
© JOEL SAGET / AFP/Archives
Les aliments transformés contiennent souvent des acides gras trans industriels.
© JOEL SAGET / AFP/Archives
L'OMS a rappelé lundi la nécessité d'éviter les acides gras trans industriels. Ces substances que l'on retrouve dans de nombreux aliments transformés seraient la cause de plusieurs centaines de milliers de décès par an.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dévoilé lundi 14 un guide à destination des gouvernements afin de bannir les acides gras trans produit industriellement. Selon elle, ils seraient à l'origine de plusieurs centaines de milliers de décès chaque année.

"Les acides gras trans sont des acides gras insaturés, dont au moins une double liaison est en position trans, contrairement aux acides gras insaturés synthétisés par l’organisme dont les doubles liaisons sont en position cis", selon la définition de l'Agence de sécurité alimentaire, qui n'aide pas vraiment les profanes.

Plus simplement, certains de ces acides gras sont naturellement présents dans la viande et le lait des ruminants. Ceux-ci ne sont pas visés par les mises en garde de l'OMS.

Lire aussi: L'alimentation cétogène, qu’est-ce que c’est?

Mais d'autres sont synthétisés via des procédés industriels. Cela permet de faire passer des graisses de l'état liquide à l'état solide, ce qui facilite leur utilisation et leur stockage. Enfin, ils peuvent être générés par la cuisson des huiles végétales (les fritures).

Les acides gras trans industriels sont utilisés non pas pour leur qualité gustative mais comme conservateur ou stabilisateur. On les retrouve donc essentiellement dans des produits transformés qui doivent garder leur texture: viennoiseries, pizzas, margarine, barres chocolatées, aliments frits ou à cuire au four...

Or, "les régimes à teneur élevée en acides gras trans augmentent le risque de cardiopathie de 21 % et le risque de décès de 28 %", rappelle l'OMS. Ces substances seraient impliquées dans 500.000 décès par maladie cardiovasculaire chaque année dans le monde.

L'organisme onusien invite donc les gouvernements à agir pour sensibiliser les populations à cette problématique et au final interdire leur utilisation au profit de graisses naturelles.

À LIRE AUSSI

Image
Des pavés de saumon.
Acides gras: les oméga-3 associés à une baisse de 10% de la mortalité cardiaque
D'après une étude américaine parue mardi, les oméga-3, très présents dans les poissons gras comme le saumon ou les sardines, seraient associés à une baisse de 10% de l...
28 juin 2016 - 18:58
Société
Image
Un repas végétarien, légumes et steak de soja.
Peut-on être vegan et faire du sport?
La pratique intensive du sport requiert une alimentation équilibrée et variée. Un problème pour les vegans, qui ne peuvent pas manger de protéines animales. Mais il ex...
17 avril 2018 - 17:59
Lifestyle