Témoignage : détenue en Islande, sa croisière tourne en galère sanitaire

Témoignage : détenue en Islande, sa croisière tourne en galère sanitaire

Publié le 09/07/2021 à 16:25
Pixabay / FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Témoignage de Madame B. partie en Islande pour une croisière avec la société Voyages d'exceptions.

À l'été 2020, Madame B. devait partir pour la croisière "Terre de glace et de feu", qui a été reportée à l'été 2021 pour raisons sanitaires. C'est ici que l'histoire commence.

Afin de préparer ce voyage, Madame B. a contacté une responsable de l'agence de voyages, qui lui a dit qu'il "suffirait d'avoir un test PCR négatif pour entrer en Islande". Contactée par téléphone, cette même responsable nous dit n'avoir "pas de commentaires à faire".

Madame B. de son côté, fournit deux tests PCR négatifs, à trois mois d'intervalle. Par ailleurs, elle dispose d'un certificat d'immunisation car elle nous dit : j'ai "eu trois années consécutives une forte pneumonie et été hospitalisée trois semaines à chaque fois. Donc j'ai des anticorps de ce fait, et en montrant mon examen médical au pharmacien, ce dernier m'a confirmé que je ne pouvais pas avoir la covid-19."

Photos des documents en question :

Pourtant, elle nous rapporte avoir été refusée le 30 juin, jour auquel elle devait prendre l'avion. Elle est donc partie le 2 juillet, sans qu'aucun des agents ne lui précisent quoi que ce soit, nous dit-elle. À la sortie de l'avion, elle présente ses certificats aux agents de sécurité, qui lui demandent de patienter. Quelques instants plus tard, une "responsable" arrive "avec quatre policiers". À ce moment, elle apprend qu'elle va devoir passer cinq jours à l'hôtel avant de pouvoir faire quoi que ce soit.

Madame B. nous rapporte que les conditions de l'hôtel sont "correctes, mais fenêtres condamnées". Elle ajoute que "les repas sont infects, [que] seul le petit déjeuner est copieux [et qu'elle] en met de côté pour les repas". En somme, un séjour imprévu et peu agréable, pendant lequel elle n'a eu aucun contact avec le consulat. Mais surtout, personne n'a jugé utile de lui expliquer le pourquoi du comment ni de lui présenter ses droits. Raison pour laquelle, finalement, elle considère avoir été contrainte à une "détention forcée".

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une croisère vers l'Enfer ?

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-