Ivermectine près du but à l’ANSM ? Verdict fin mars

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ivermectine près du but à l’ANSM ? Verdict fin mars

Publié le 04/03/2021 à 10:52 - Mise à jour à 12:54
AFP/FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Il aura fallu deux requêtes et une audience au Conseil d'Etat le 25 janvier pour que l’ANSM (agence nationale de sécurité du médicament) s’auto-saisisse du dossier sur l’ivermectine, un traitement plus que prometteur contre la Covid qui est déjà utilisé dans plusieurs pays comme l’Inde. Lors de l’audience l’ANSM s’était engagée à fournir une réponse dans les meilleurs délais, sans que ce délai ne soit précisé.

Dans la foulée, Me Teissedre adressait les recherches des scientifiques impliqués et nous l’expliquait dans un debriefing avec le Dr Lesgards biochimiste.

C'est après un courrier de relance et une mise en demeure qu'est arrivé un début de réponse de l’ANSM, hier (le 3 mars). Madame Christelle Ratignier-Carbonneil, directrice générale de l’ANSM, a finalement répondu à Me Teissedre qu’une décision devrait être prise sur l’évaluation d’une recommandation temporaire d’utilisation fin mars sur l’ivermectine :

« Suite à votre courrier en date du 1° mars, je vous informe que l'évaluation de l'efficacité et de la sécurité présumées de l'ivermectine pour la lutte contre la Covid-19 en vue, le cas échéant, d'adopter une recommandation temporaire d'utilisation (RTU) en application de l'article L.5121-12-1 du Code de la santé publique, est en cours. »

L’ANSM informe aussi Me Teissedre que « les fabricants titulaires d’autorisation de mise sur le marché (AMM) des spécialités concernées ont d’ores et déjà été sollicités et leurs réponses sont à présent examinées »

Cependant ce qu’il y a de plus important dans la réponse c’est que l’ANSM rappelle à Me Teissedre que

« en tout état de cause, conformément  au principe de liberté de prescription,  les médecins peuvent le cas échéant,  dans le respect de la loi,  prescrire un médicament en dehors des indications validées par l'AMM, y compris en l'absence de RTU. »

De son côté le Professeur émérite de médecine Pierre-Jean Guillausseau écrit hier dans un « post » sur linkedin :

« Message à nos politiques et à nos autorités de santé: de grâce, d’urgence donnez ou faîtes donner une ATU (Autorisation Temporaire d’Utilisation) à l'Ivermectine ! »

Il demande aux lecteurs « de relayer cette demande auprès de tous les hommes et femmes politiques et aux membres des différents organismes de santé que vous connaissez ! »

Son message est clair et sans équivoque :  

« Je termine une revue sur Ivermectine et COVID-19 à paraître dans Horizons&Thérapies.
Tess Lawrie a réalisé la 3ème méta-analyse sur ce sujet!
Les résultats des trois méta-analyses sont tous concordants et mon analyse critique de 3 essais randomisés et contrôlés de prévention et de 20 essais randomisés et contrôlés de traitement permet de conclure sans discussion à une diminution de 92% du risque de transmission en prophylaxie par l'ivermectine et à une diminution de la mortalité de 75%, ainsi qu’à une diminution significative de la durée d’hospitalisation et du délai de guérison grâce au traitement par l'ivermectine de patients atteints d’une COVID-19... et pourtant ce traitement n’est ni recommandé ni même autorisé (quoique nous ayons le droit de prescrire hors AMM sous certaines conditions).
Il faut savoir que l’Ivermectine n’a pas d’effets secondaires. »

 

C’est donc bien l’action juridique citoyenne des médecins et surtout la mise en demeure de Me Teissedre qui aura provoqué cette réponse. Encore 27 jours à attendre ?

Me Teissedre nous déclare :

«  je suis optimiste parce que l’ansm parle de liberté de prescription des médecins. Ce n’est pas le cas dans les faits mais cela montre que l’ansm a compris le pouvoir de l’ivermectine. Je vois que des personnes de premier plan se mobilisent enfin avec nous pour l’ivermectine et cela me rend encore plus optimiste même s’il faut rester prudent et que tous les sujets ne sont pas épuisés. »

De plus il nous informe avoir envoyé à l'ANSM le dossier complet (dossier en anglais) préparé par la médecin experte Dr Tess Lawrie du BIRD (British Ivermectin Recherche & Développement).  Ce dossier a aussi été envoyé aux autorités sanitaires britanniques et à l'OMS.

Téléchargez le dossier complet du BIRD au format PDF 

Verdict partiel dans trois semaines pour un traitement à quelques centimes d’euros qui a prouvé son efficacité comme de nombreuses études le rapportent.

Voir aussi :
La scandaleuse indifférence à l’efficacité prouvée de l’ivermectine
Ivermectine : De l’indifférence scandaleuse au mensonge criminel

Debriefing Me Willie Spies : l'ivermectine en justice
L’ivermectine, traitement covid examiné au Conseil d’Etat ce lundi - Debriefing de Me Teissedre
L’ivermectine enfin examinée par l’ANSM comme traitement contre la Covid-19

Debriefing Dr Kory : "Ivermectine : nous avons un traitement qui marche !"
Tess Lawrie : l'ivermectine bientôt approuvée par l'OMS ?
Debriefing Dr Andrew Hill : l'ivermectine, efficace seulement dans les pays pauvres ?

Ivermectine : Japon, Andrew Hill, OMS... ça bouge ! pendant que l'AFP désinforme

Le miracle de l'ivermectine

 

Article modifié à le 4 mars 2021 à 12:55 avec l'ajout d'un paragraphe sur le Pr Guillausseau

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Compte à rebours

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-