OMS Europe : "la vaccination des enfants devrait faire l’objet d’une discussion et être envisagée à l’échelle nationale"

OMS Europe : "la vaccination des enfants devrait faire l’objet d’une discussion et être envisagée à l’échelle nationale"

Publié le 08/12/2021 à 17:35
AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Redoutée par beaucoup, la vaccination des enfants apparaît aujourd’hui comme une option de plus en plus envisagée par le gouvernement. Après plusieurs semaines de tergiversations, le Premier ministre Jean Castex a ouvert la voie, lundi en conférence de presse, en annonçant que la vaccination serait ouverte aux 5-11 ans, « sur la base du volontariat », d’ici à la fin de l’année, « sous réserve des avis des instances scientifiques et du Conseil national d’éthique ».

Pas de quoi rassurer les parents récalcitrants à l’idée de faire vacciner leurs enfants. « Dans quelques mois, ils demanderont un passe sanitaire pour chaque enfant de plus de 5 ans », prédit Sylvain, sur Twitter. De son côté, l’épidémiologiste Martin Blachier fait le constat suivant : « La vaccination des 5-11 ans [n’aura] quasi-aucun impact sur la circulation virale : ils ne sont pas le moteur de l’épidémie ; la vaccination est peu efficace sur la transmission ; on sera en fin de vague. »

C’est dans ce contexte que l’OMS Europe a fait le point sur la gestion de l’épidémie du Covid-19, hier, par la voix de son directeur Hans Kluge. Reprenant un article de l’AFP, toute la presse française a sobrement titré que l’agence onusienne appelait « à mieux protéger les enfants ». Or, dans ses déclarations, Hans Kluge est allé beaucoup plus loin.

« On observe actuellement les taux de notification des cas les plus élevés dans le groupe d’âge des 5 à 14 ans », assure-t-il. « À l’approche des congés scolaires, nous devons aussi constater que les enfants contaminent leurs parents et leurs grands-parents dans les foyers, et que ces adultes courent 10 fois plus de risques de contracter une forme grave de la maladie. »

Face à ce constat, il recommande l’usage du masque, la ventilation et des tests réguliers dans les écoles primaires. Et d’ajouter, sans équivoque : « La vaccination des enfants devrait faire l’objet d’une discussion et être envisagée à l’échelle nationale dans le cadre de mesures de protection des écoles. » Un pas supplémentaire fait en direction de l'instauration d’un passe sanitaire pour tous les enfants à partir de 5 ans ?

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Hans Kluge, le directeur de l'OMS Europe

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-