Pérou: un musée insolite rassemble près de 3.000 cerveaux

Pérou: un musée insolite rassemble près de 3.000 cerveaux

Publié le 29/12/2016 à 11:42 - Mise à jour à 12:08
©Neil Conway/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la capitale du Pérou, Lima, un musée n'expose pas d'œuvres d'art mais des cerveaux.

Le cerveau humain est-il une œuvre d'art? Un musée péruvien en a en tout cas fait sa spécialité. La plaza San Martin, les catacombes de San Francisco, la ville de Lima au Pérou (côte ouest de l'Amérique du Sud) ne manque pas de lieux à explorer. Mais les visiteurs en quête d'originalité peuvent également se tourner vers le musée des cerveaux. Situé à l'hôpital Santo Torobio de Mogrovejo, cette "cérébrothèque" expose 290 cerveaux soit 10% de sa collection. Fondé il y a 316 ans, cet hôpital est l'un des plus anciens de la région, il accueillait auparavant les malades en phase terminale. Aujourd'hui près de 20.000 personnes par an se pressent dans les allées du musées pour observer et en découvrir un peu plus sur les mystères du cerveau.

Le musée qui possède 2.912 cerveaux, collectés depuis deux décennies, accueille un large public: des chercheurs, des étudiants en médecine et de simples curieux. Cabinet de curiosités encéphalique, il expose les cervelles de patients décédés de lésions cérébrales ou de maladies du système nerveux. Les futurs médecins peuvent donc visualiser grâce aux cerveaux, conservés dans le formol et seulement identifié par un numéro, les effets des pathologies qu'ils étudient en cours: maladie d’Alzheimer, démence de Pick ou encore microcéphalie. La neuropathologue Diana Rivas, spécialiste de l'anatomie du cerveau, est chargée de la collecte des encéphales susceptibles d'avoir un intérêt scientifique. Les autopsies sont réalisées directement au musée.

Le musée est structurée en différentes salles qui s'attachent à des pathologies particulières: La première permet de comprendre l'anatomie de la structure cérébrale, une seconde est spécialisé dans les maladies congénitales, la troisième est dédiée aux maladies du système nerveux comme les tumeurs mais aussi le sida, le virus Zika ou encore la maladie d'Alzheimer. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un musée péruvien s'est spécialisé dans l'exposition de cerveaux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-