Chantage à la webcam: ce que doivent faire les victimes

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Chantage à la webcam: ce que doivent faire les victimes

Publié le 13/02/2020 à 10:40 - Mise à jour à 10:43
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A
Le chantage à la webcam est également appelé sextorsion. Il se déroule en plusieurs étapes: attirer une victime avec un profil alléchant sur un site de rencontre ou un réseau social, se montrer des plus agréables dans les discussions et gagner sa confiance, puis, dans un jeu de séduction, proposer des conversations filmées plus intimes. La suite est nettement moins agréable.
 
C’est l’une des escroqueries les plus courantes sur internet. Vous recevez un message affirmant que quelqu'un possède une video compromettante. Ne cédez pas, il existe des solutions. 
L’escroc, appelé un «brouteur» et qui agit généralement depuis un cyber-café en Afrique, enregistre alors des photos et/ou vidéos compromettantes. Dans la foulée, il réclame de l’argent à sa victime en menaçant de les diffuser. 
 
 
Fausse caméra piratée
 
Il s’agit de la forme de chantage à la webcam la plus courante. Mais des particuliers peuvent également recevoir un message électronique leur indiquant que leur caméra a été piratée (ce qui est faux) après leur passage sur un site porno.
 
Le message menace là encore de divulguer des images prises à l’insu de la victime, qui doit payer une certaine somme; en fait, une rançon. 
 
Comment réagir
 
Le deuxième cas cité est une arnaque à la crédulité. Il ne faut donc simplement ni répondre, ni bien sûr payer quoi que ce soit. Les victimes peuvent faire des copies d’écran et conserver les messages pour signaler la tentative d’escroquerie aux autorités.
 
En ce qui concerne les cas de sextorsion, là encore il convient de ne pas céder même si cela peut sembler délicat. L’arnaque est plus courante qu’on ne le pense. Il est conseillé de garder les preuves, par exemple les copies des conversations, et de faire des signalements au plus vite.
 
 
Premier réflexe, vérifier que le lien URL fourni par le brouteur existe bel et bien. La victime peut ensuite se rendre sur la plateforme officielle du ministère de l’intérieur internet-signalement.gouv.fr pour y déposer son signalement, mais aussi contacter le site ou le réseau social concerné pour demander la suppression de la vidéo.
 
Il est enfin nécessaire de bloquer le maître-chanteur et de le signaler avant de protéger ses comptes en modifiant ses mots de passe. 
 
Des policiers et des gendarmes conseillent également les victimes par téléphone. Il suffit de composer le numéro d’Info Escroqueries, au 0805805817.
 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ne soyez jamais identifiable avec des inconnus

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-