Détecter les mensonges avec plus de précision en analysant les muscles du visage

Détecter les mensonges avec plus de précision en analysant les muscles du visage

Publié le 22/11/2021 à 16:04
Flikr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Des chercheurs de Tel Aviv en Israël affirment avoir trouvé, grâce à l'intelligence artificielle, une nouvelle manière de détecter plus efficacement les mensonges lors des interactions sociales. Pour cela, ils placent des capteurs sur le visage de volontaires et surveillent les changements subtils des mouvements du visage lorsqu'ils énoncent des mensonges ou des vérités. Selon l'équipe de chercheurs, cette technologie pourra bientôt s’appliquer aux questions de sécurité intérieure.

Une intelligence artificielle qui mesure les micro mouvements des muscles des joues et des sourcils

Le projet de Tel Aviv est basé sur l'apprentissage automatique et l'intelligence artificielle, pour analyser rapidement de très petits changements dans les mouvements musculaires pendant le mensonge. Les mouvements du visage ont été mesurés à l'aide d'autocollants imprimés sur des surfaces molles, contenant des électrodes capables de surveiller et de mesurer les nerfs et les muscles. Jusqu'à présent aucune électrode n'a été suffisamment sensible pour mesurer ces contorsions. Les chercheurs ont découvert que les gens mentent à travers différents muscles faciaux : certains mentent avec les muscles de leurs joues et d'autres avec leurs sourcils.

De nouvelles techniques pour remplacer les tests polygraphiques

Les polygraphes, utilisés lors des interrogatoires pour analyser les réactions émotionnelles des suspects et témoins en mesurant les manifestations psychophysiologiques comme le stress et la transpiration, ne sont pas admis dans les tribunaux. Le nouveau système vise donc à remplacer les polygraphes, pour pouvoir mettre en place des tests en respectant le cadre légal. Un bémol cependant : les résultats évoqués dans l’étude publiée dans la revue Brain and Behavor, assurent que ce système est capable de dire si quelqu'un mentait avec une précision de 73 % - légèrement inférieure à un test polygraphique, qui est précis 80 % du temps. Selon le professeur Levy, auteur de l’article, la technologie n’est pas parfaite, mais elle est bien meilleure que n'importe quelle technologie existante.

Les chercheurs pensent que leur IA aura « des implications dramatiques dans de nombreux domaines de notre vie »

Le professeur Levy affirme que les électrodes ne seront plus nécessaires à l'avenir, grâce à un logiciel vidéo capable d'identifier les mensonges en observant les mouvements des muscles du visage. Cette technologie se trouve être semblable à celle testée par l’Union européenne, mais soulève des craintes relatives au respect des droits fondamentaux. “Pour le moment, la tâche de notre équipe est de terminer la phase expérimentale, de former nos algorithmes et de supprimer les électrodes. Une fois la technologie perfectionnée, nous nous attendons à ce qu'elle ait des applications nombreuses et très diverses” a déclaré le professeur.

Une technologie à mettre à l'épreuve des mensonges complexes

Cette technologie de détection de mensonges à partir des micro mouvements du visage n’a pas encore été testée en conditions réelles, ni avec des mensonges complexes, comme des mensonges plus crédibles comprenant des éléments faux mêlés à d'autres qui sont véridiques. L'équipe de chercheurs affirme qu'il s'agit d'un stade très précoce de son développement et qu'ils souhaitent poursuivre l'apprentissage de leur IA pour l’améliorer.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le nouveau système vise à remplacer les polygraphes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-