Le trou dans la couche d'ozone se résorbe et pourrait disparaître

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le trou dans la couche d'ozone se résorbe et pourrait disparaître

Publié le 03/07/2016 à 15:59 - Mise à jour à 16:04
©NASA
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une étude parue jeudi, le trou dans la couche d'ozone serait en train de diminuer de taille. Une bonne nouvelle en grande partie due à l'interdiction à partir des années 1980 des gaz chlorés qui détruisent l'ozone.

La couche d'ozone va mieux. A l'heure ou les enjeux environnementaux n'ont jamais été aussi pressants, une bonne nouvelle en la matière ne peut faire que du bien. D'autant plus qu'elle montre les effets que peut avoir un changement des règles et des comportements, même s'il a fallu des années pour cela.

Le trou dans la couche d'ozone -situé au-dessus de l'Antarctique- se résorbe. Selon les chercheurs à l'origine de ces mesures publiées jeudi 30 dans la revue Science, il serait bien "en voie de guérison", laquelle pourrait être totale en 2050 à ce rythme-là.

Le trou dans la couche d'ozone n'est pas statique. Sa taille évolue selon les saisons. Les scientifiques l'ont donc observé à la même période pendant plusieurs années, en septembre, lorsqu'il est le plus important. Ils ont observé une diminution de sa surface de 4 millions de kilomètres carrés depuis 2000 (plus de six fois la superficie de la France). Une dimension toutefois relative puisque le trou flirte parfois avec les 30 millions de kilomètres carrés.

Si ces chiffres doivent encore être confirmés par d'autres études, ils ne surprennent pas la communauté scientifique qui avait depuis des années noté une stagnation de la surface du trou. Mais pour la première fois, une étude affirme qu'il se résorbe.

Le trou dans la couche d'ozone est apparu dans les années 1980, résultant notamment de l'utilisation dans les aérosols ou encore les réfrigérateurs de gaz chlorés, lesquels détruisent l'ozone. Le protocole de Montréal interdisant ces gaz a été conclu en 1985, et ratifié par tous les pays du monde (le dernier en 2009).

Selon l'étude, la moitié de la réduction est due à la suppression des gaz chlorés, la taille du tour dépendant aussi d'autres phénomènes comme les éruptions volcaniques. Il est également possible que le réchauffement climatique ait paradoxalement un léger effet positif.

Les molécules d'ozone qui forment cette couche située entre 20 et 40 kilomètres d'altitude absorbent la majeur partie des rayons ultraviolets émis par le Soleil, dont les UV-B, très nocifs pour l'homme (altération de l'ADN des cellules, cancer de la peau, problèmes de vue, déficience immunitaire), mais aussi pour les animaux et les plantes.

Selon les Nations unies, le protocole de Montréal aura permis d'ici 2030 d'éviter deux millions de cancers de la peau dans le monde chaque année.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La couche d'ozone protège des rayons du soleil, notamment des UV-B très nocifs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-