Navigateurs Web : découvrez les alternatives à Google Chrome

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 24 février 2021 - 11:21
Image
firefox
Crédits
Unsplash
Il existe des alternatives qui permettent de ne pas dépendre de Google pour naviguer sur le Web
Unsplash

L’offre de navigateurs Web est très riche et variée, mais la plupart des utilisateurs utilisent l’option la plus connue, Google Chrome. Comme pour les moteurs de recherche, il existe des alternatives qui permettent de ne pas dépendre de Google pour naviguer sur le Web. Mais pourquoi vouloir contourner les excellents services de Google?  

Le mouvement « Dégooglisons Internet » va-t-il enfin décoller en 2021?

Alors que de nombreux utilisateurs se sont lancés dans un boycott massif de Whatsapp en raison du changement des conditions d’utilisation relatif aux données personnelles et que Facebook choque avec son “chantage” en Australie , le mouvement “Dégooglisons internet”, né en 2014, semble plus pertinent que jamais.
Comme le déclare le mouvement sur son site web : “Utiliser les services de Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft... (les « GAFAM »), signifie que vous leur confiez vos données, les traces de votre vie que vous laissez sur Internet. C’est donc une question de confiance.” Sous le prétexte de fournir une « meilleure expérience utilisateur », les données sont collectées en permanence,  analysées et l’utilisateur finit par être ciblé par la publicité.  

Des navigateurs Libres autres que Chrome (Google), Edge (Microsoft) et Safari (Apple)

Mozilla Firefox : Depuis 2002, Mozilla Firefox est un navigateur web respectueux des standards et des données personnelles. En tant que logiciel libre, Firefox est en constante évolution et les mises à jour sont fréquentes.
Cependant, la fondation Mozilla est financée par Yahoo et Google. Firefox est aussi proche du moteur de recherche Qwant qui partage les mêmes points de vue concernant le respect de la vie privée. Côté ergonomie, l'interface est personnalisable si vous maitrisez un peu le domaine. Grâce à ce navigateur on peut créer un espace de travail, comme sur Chrome. Au niveau de la sécurité, les données de navigation ne seront pas revendues à des fins commerciales.

Otter et Pale Moon des navigateurs pour ceux qui n'aiment pas le changement : Otter est un projet en version beta qui a vu le jour après qu'Opera ait migré vers le moteur de rendu blink de Google. Otter vise à recréer le meilleur de ce qui a fait le succès d'Opera 12. Ce navigateur  propose de nombreuses fonctionnalités: speed dial, bloqueur de contenu, gestionnaire de téléchargements, prise de notes, zoom, gestes à la souris… Idem pour Pale Moon, en version stable, qui est le navigateur dédié à ceux qui sont mécontents des changements que Mozilla a imposé à son navigateur et à ses utilisateurs avec le temps.

Brave : Ce navigateur est gratuit et disponible en open source sur tous les systèmes d'exploitation. Basé sur Chromium (navigateur web libre qui sert de base à plusieurs autres navigateurs) et imaginé par le créateur du Javascript. Toutes les fonctionnalités classiques sont assurées: gestion des onglets, changement de moteur de recherche, suppression des données personnelles et historique de navigation, et bloqueur de publicités
Vous pourriez peut-être être séduit par ses services tels que la rémunération (par tokens) en échange d’accepter de la publicité.
Son côté négatif: il est financé par la publicité, la publicité bloquée est donc remplacée par d'autres encore plus ennuyeuses.
Malgre cet inconvénient, le site gentside  a sélectionné ce navigateur pour la protection des données et la rapidité. En outre, c’est le navigateur qui présente le plus gros potentiel, car il continue à se développer et est pensé pour un public plutôt jeune.
 

À LIRE AUSSI

Image
numérique
Une « direction des plateformes en ligne » au CSA pour réguler l'activité des sites Web
Mercredi 17 février le Conseil supérieur de l'audiovisuel a annoncé la création d'une "direction des plateformes en ligne" pour réguler réseaux sociaux, moteurs de r...
23 février 2021 - 13:19
Culture
Image
 Ignorer les insultes, se montrer courtois avec ses détracteurs : voici les conseils de Gilles Babinet pour une navigation sereine sur la Toile
Les médias ont une vision biaisée de ce qui se passe sur Twitter : la plateforme n’est pas si polarisée
Grâce à un logiciel développé par l’agence de communication Majorelle, on peut connaître un peu mieux les “twittos”, leur comportement et leurs caractéristiques. Malgr...
23 février 2021 - 12:20
Culture
Image
clubhouse
Vie privée : Clubhouse oblige à partager les contacts de son téléphone et offre des suggestions de contacts suspectes
Nous vous avons déjà parlé de Clubhouse, le nouveau réseau social “vocal” qui permet aux chanceux (surtout des célébrités) qui ont reçu une invitation de discuter en g...
16 février 2021 - 11:29
Culture

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.