TGV: Paris désormais à moins de 2 heures de Strasbourg

TGV: Paris désormais à moins de 2 heures de Strasbourg

Publié le 03/07/2016 à 14:41 - Mise à jour à 14:44
©Xavier Vila/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La ligne LGV Est reliant Paris à Strasbourg a connu ses premiers passagers dimanche. Elle met ainsi la capitale française à moins de deux heures de Strasbourg et réduit les distances avec le Luxembourg et Bruxelles, autres sièges des institutions européennes.

Strasbourg-Paris en moins de deux heures, c'est chose faite depuis ce dimanche 3 au matin et l'entrée en service de la dernière partie de la LGV Est, qui fait du TGV reliant la capitale française à la capitale européenne le plus rapide de France.

Les premiers usagers partis de Paris sont arrivés vers 08h20 en gare de Strasbourg, moins de deux heures après leur départ de la capitale, à bord "TGV L'Européenne". Avant dimanche, les trains directs entre Paris et Strasbourg mettaient 2h20.

Arrivé vers 10h, un train spécial a été accueilli par le président de la région Grand Est, Philippe Richert, et celui de la SNCF, Guillaume Pépy. A bord, Jacques Cooper, qui a dessiné le premier TGV, a tenu une séance de dédicace au wagon bar.

La dernière tranche de la ligne, 106 km entre Baudrecourt (Moselle) et Vendenheim (Bas-Rhin), a coûté un peu plus de deux milliards d'euros, financés par l'Etat et les collectivités. La première phase, 300 km entre Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne) et Baudrecourt avait été inaugurée en juin 2007. Il fallait auparavant 4h pour se rendre à Strasbourg depuis Paris.

Lancée en 2009, la mise en place de la deuxième phase de la LGV Est a lieu avec trois mois de retard, en raison de l'accident d'une rame d'essais survenu le 14 novembre près de Strasbourg, premier déraillement mortel de l'histoire d'un TGV, qui avait coûté la vie à 11 personnes et fait 42 blessés.

Du fait de cet accident, les TGV ne circuleront provisoirement que sur une voie aux abords de Strasbourg. Il faudra donc dans un premier temps 1H49 aux trains directs pour relier Strasbourg à Paris, contre 1H46 dans le sens inverse.

Au total, 32 trains par jour rouleront entre Paris et Strasbourg, avec un coût des billets qui augmentera de façon "raisonnable" a assuré la SCNF.

Les destinations qui ne bénéficieront pas de gain de temps ne seront pas touchées par la hausse. Les autres verront le prix du billet augmenter de trois euros en moyenne. L'augmentation maximum est plafonnée à 11%, ce qui ferait passer le prix d'un billet de seconde classe pris à la dernière minute en heure de pointe de 96€ à 107€.

D'ici 2020, la SNCF espère augmenter la fréquentation annuelle de la LGV de 700.000 voyageurs, en la portant de 12,1 millions actuellement à 12,8 millions d'ici à 2020, dont 2,1 millions à l'international.

Au-delà des liaisons avec Paris, l'aboutissement de la LGV Est doit renforcer le rayonnement européen de Strasbourg, en rapprochant la capitale alsacienne - siège officiel du Parlement européen - de Bruxelles et Luxembourg. Deux trains par jour relieront Strasbourg à la capitale belge. La desserte vers le Luxembourg est également améliorée, avec deux allers-retours quotidiens, qui relieront les deux villes en un peu plus d'une heure et demie, soit un gain de 45mn.

Les professionnels du tourisme et de l'immobilier strasbourgeois espèrent que cette ligne permettra de donner un coup de pouce à l'économie de la ville, qui accueille déjà chaque hiver quelque 2 millions de visiteurs venus admirer son célèbre marché de Noël et sa cathédrale.

L'amélioration des liaisons ferroviaires entre Paris et Strasbourg a cependant signé la fin des vols entre les deux villes.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La SNCF espère 12,8 millions de voyageurs sur la ligne LGV d'ici à 2020.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-