Facebook : injonction de la répression des fraudes pour "clauses abusives"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 09 février 2016 - 12:43
Image
Facebook est le réseau social avec le plus d'utilisateurs.
Crédits
©Flickr Creative Commons
La DGCCRF a donné 60 jours à Facebook pour se mettre en conformité avec la loi française.
©Flickr Creative Commons
Facebook a été épinglé lundi et ce mardi par la répression des fraudes et la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil). Il est reproché au réseau social des "clauses abusives" au détriment du consommateur, ou encore de suivre la navigation des internautes.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a enjoint mardi Facebook de "supprimer ou modifier" dans un délai de 60 jours les "clauses abusives" figurant dans les contrats de ses utilisateurs.

La DGCCRF indique sur son site avoir procédé au contrôle des conditions d'utilisation du réseau social Facebook, qui a "révélé la présence de clauses abusives, interdites par la loi". Une "mise en conformité devra être exécutée dans un délai de soixante jours, sans préjudice des voies de recours à la disposition de ces sociétés pour contester cette mesure", souligne l'organisme.

Plusieurs clauses figurant dans la déclaration des droits et responsabilités de Facebook, "créent un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties, au détriment des utilisateurs", note la DGCCRF dans ses griefs.

Elle cite le "pouvoir discrétionnaire" du réseau social de retirer des contenus ou informations publiés par l'internaute sur la plateforme, ou encore "le droit de modifier unilatéralement ses conditions d'utilisation sans que l'internaute en soit informé préalablement" ou "le droit de modifier ou résilier unilatéralement son service de paiement sans en informer au préalable le consommateur". D'autres clauses abusives ont été relevées par la DGCCRF "dans les conditions relatives aux paiements effectués par les utilisateurs".

Les conditions d'utilisation de Facebook sont régies pour ce qui concerne les internautes non professionnels situés en France, par les sociétés Facebook Ireland LTD et Facebook Payments International LTD.

Depuis lundi, le géant américain de l'internet fait également l'objet d'une mise en demeure de la part de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) qui lui a donné trois mois pour respecter la loi Informatique et Libertés en matière de collecte et d'utilisation des données des internautes. Elle reproche notamment au groupe américain de suivre la navigation des internautes sur des sites tiers à leur insu, même s'ils ne disposent pas d'un compte Facebook.

"Nous sommes confiants que notre service est en conformité avec le droit européen en matière de protection des données", a réagi mardi un porte-parole de Facebook. "Bien entendu, nous prendrons contact avec la Cnil pour discuter des points soulevés", a-t-il ajouté.

 

À LIRE AUSSI

Image
Des internautes devant le logo de Facebook.
Réseaux sociaux : mille vrais amis sur Facebook, c'est un mythe
C'est scientifique, du moins selon une étude publiée ce mercredi: on ne peut avoir plus de 150 "vrais" amis. Et, pour que les amitiés "en ligne" soient durables, il fa...
20 janvier 2016 - 15:41
Lifestyle
Image
La photo d'Olli Waldhauer.
Seins nus contre racisme sur Facebook
Un photographe allemand fait le buzz outre-Rhin et au-delà, avec un cliché dénonçant la trop grande tolérance de Facebook vis-à-vis des propos racistes. Sur celui-ci: ...
01 novembre 2015 - 14:56
Culture

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Lang
Sur scène ou en backstage, les spectacles de Jack Lang en politique ne manquent jamais de piment
Dans le sillage de Jack Lang, la politique, la culture et les histoires de mœurs se mêlent dans une drôle d’odeur de soufre. Une ombre plane récurrente, celle des scan...
11 mai 2024 - 09:08
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.