Fin du statut à la SNCF: 100 millions d'économies par an

Fin du statut à la SNCF: 100 millions d'économies par an

Publié le 08/05/2018 à 10:23 - Mise à jour le 09/05/2018 à 06:44
© LUDOVIC MARIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La fin du recrutement des cheminots au statut au 1er janvier 2020 permettra à la SNCF d'économiser environ 100 millions d'euros par an pendant 10 ans, a estimé mardi la ministre des Transports Elisabeth Borne.

"Ce sont des économies à venir qui ont été chiffrées à une centaine de millions d'euros par an dans les dix prochaines années", a dit Mme Borne sur franceinfo, alors qu'a commencé lundi soir le huitième épisode de la grève lancée début avril à la SNCF.

L'extinction du statut des cheminots est pour le gouvernement un point non négociable de sa réforme du secteur ferroviaire. Les syndicats, au contraire, y sont eux très attachés.

"Sachant que le statut cheminot est dérogatoire au code du travail et donc moins +cher+ sur bien des aspects (travail de nuit, week-ends et fêtes, mobilité géographique...), j'attends toujours avec impatience l'étude économique expliquant cela", a réagi sur Twitter Fanny Arav de l'Unsa ferroviaire (2e syndicat de la SNCF), économiste et administratrice salariée de SNCF Réseau.

Protecteur mais rigide, le statut de cheminot représenterait selon les calculs de la direction de la SNCF le tiers des quelque 27% de surcoût calculés par rapport aux concurrents du groupe public ferroviaire. Il concerne actuellement 131.000 personnes, sur 147.000 employés de la SNCF en France.

Il définit les bases du contrat de travail des cheminots et fixe l'essentiel des garanties collectives: conditions d'embauche, rémunération, déroulement des carrières selon des grilles très strictes, mobilité, congés, droit syndical, sanctions disciplinaires.

Les cheminots qui en bénéficient actuellement, et les nouveaux arrivants jusqu'à la fin 2019, en garderont les avantages.

Sur l'allègement de la dette de la SNCF, qui sera reprise progressivement par l'Etat à partir de 2020, Mme Borne a assuré qu'elle n'occasionnerait "pas de nouveaux impôts" pour les contribuables. Ce seront "des économies ailleurs" pour payer les intérêts de cette dette, a-t-elle dit sans plus de précision.

La ministre des Transports doit rencontrer vendredi les syndicats qui le souhaitent pour discuter des amendements à la réforme ferroviaire qui sera discutée au Sénat à la fin du mois. Le Premier ministre Edouard Philippe les a invités, lui, de nouveau les 24 ou 25 mai.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La fin du recrutement des cheminots au statut permettra d'économiser 100 millions d'euros par an pendant 10 ans selon Elisabeth Borne.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-