Manque de fourrage: la France obtient une dérogation de l'Europe

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Manque de fourrage: la France obtient une dérogation de l'Europe

Publié le 27/09/2017 à 12:14 - Mise à jour à 14:25
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a annoncé mercredi avoir obtenu une dérogation de l'Europe concernant les jachères pour permettre aux éleveurs de remédier à un manque de fourrage important, conséquence de la canicule de l'été passé.

Après la sécheresse de juin, la pousse de l'herbe a été fortement ralentie dans certaines régions fourragères et d'élevage comme le Nord-Est de la France même si, à l'échelle nationale, la production est restée à peu près similaire aux années précédentes.

Cette situation avait poussé la Confédération paysanne à alerter le ministère de l'inquiétude de certains agriculteurs d'avoir à nourrir leurs troupeaux dès l'été avec du foin fraîchement coupé, puisant ainsi dans les réserves normalement dévolues à l'alimentation du bétail en hiver.

Face à cet "épuisement rapide des stocks de fourrage", susceptible de grêver les trésoreries d'éleveurs laitiers déjà en crise depuis deux ans et demi et pour beaucoup très endettés, le ministre "a demandé à la Commission européenne de déroger à l'interdiction de valorisation des jachères", indique un communiqué.

La Commission a pris, le 28 août, une décision "autorisant certains États membres, dont la France, à appliquer des dérogations" pour le versement du paiement vert, une aide européenne qui s'inscrit dans la politique agricole commune (PAC), au titre de la campagne 2017.

Cette décision se matérialise en France sous la forme d'un arrêté du ministère publié mercredi, lequel permet de "considérer les jachères valorisées comme une culture à part entière au titre de la diversification des cultures pour la campagne 2017", même lorsqu'elles sont fauchées ou pâturées.

"En l'absence de dérogation, celles-ci auraient perdu leur caractère de +jachère+ avec comme conséquence une baisse possible du paiement vert pour l'agriculteur", explique le ministère.

"La Commission précise que les dérogations ne peuvent s'appliquer qu'aux zones d'élevage touchées par la sécheresse" et ne concerne donc qu'une liste de départements des régions suivantes: Corse (départements 2A et 2B), Auvergne-Rhône-Alpes (départements 01, 07, 26, 38, 42, 69, 73 et 74), Bourgogne-Franche-Comté (départements 21, 70, 71 et 89), Bretagne (départements 29 et 56), Centre-Val de Loire (départements 18, 28, 36, 37, 41 et 45), Grand Est (départements 08, 10, 51, 52, 54, 55, 57, 67, 68 et 88), Hauts-de-France (départements 02, 59, 60, 62 et 80), Île-de-France (départements 77, 78, 91 et 95), Normandie (départements 14, 27, 61 et 76), Nouvelle-Aquitaine (départements 16, 17, 79, 86 et 87), Occitanie (départements 09, 11, 12, 30, 31, 32, 34, 48, 65, 66, 81 et 82), Pays de la Loire (départements 44, 49, 53, 72 et 85) et PACA (départements 04, 05 et 06).

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert à l'Elyséee à Paris, le 22 septembre 2017

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-