Trump critique à nouveau à la politique monétaire de la Fed

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Trump critique à nouveau à la politique monétaire de la Fed

Publié le 30/03/2019 à 00:30 - Mise à jour à 10:16
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Washington
-A +A

Le président Donald Trump a de nouveau pris pour cible vendredi la politique monétaire de la Fed, affirmant que la croissance et les marchés financiers se porteraient mieux si elle n'avait pas relevé les taux cette année.

"Si la Fed n'avait pas commis l'erreur de relever les taux d'intérêt, surtout quand il y a très peu d'inflation (...), la croissance du PIB à 3% et la Bourse seraient bien plus élevées et les marchés mondiaux en bien meilleure position", a lancé le président américain sur Twitter.

Plus tôt vendredi, son principal conseiller économique Larry Kudlow avait mené la charge, exhortant la Réserve fédérale à réduire les taux d'intérêt pour protéger l'allant de l'économie américaine face au ralentissement mondial.

Dans un entretien à la chaîne économique CNBC, M. Kudlow était interrogé sur des propos qu'il avait tenus quelques instants plus tôt auprès du site d'informations Axios, selon lesquels il réclamait une baisse "immédiate" d'un demi-point de pourcentage (0,50%) des taux directeurs.

Sans répéter son exigence d'une baisse des taux de cette ampleur de la part de la Banque centrale, M. Kudlow a affirmé sur CNBC qu'il fallait réduire les taux "à titre préventif".

"On ne veut pas de cette menace" de taux plus élevés, a lancé le conseiller, affirmant qu'il reflétait "le point de vue du président" Trump.

"Il n'y a pas d'inflation à l'horizon. Je pense que la Fed en a probablement trop fait", en relevant les taux quatre fois d'un quart de point de pourcentage en 2018, la dernière fois en décembre, la hausse la plus contestée.

"On ne veut pas mettre en danger" l'économie américaine, a-t-il répété.

Ce plaidoyer en faveur d'une nette baisse des taux fait écho à la position de Stephen Moore, un économiste conservateur et iconoclaste pressenti par Donald Trump pour un poste de gouverneur à la Fed et qui a prôné dans plusieurs journaux une vive réduction des taux au jour le jour.

Cette argumentation intervient aussi alors que la plupart des économistes et institutions, sauf la Maison Blanche, prédisent un affaissement de la croissance américaine en 2019 et 2020.

La Fed a récemment réduit sa projection de croissance à 2,1% pour 2019 et 1,9% l'année suivante. L'administration Trump assure que l'économie va croître de 3,2% en 2019.

La Fed a laissé les taux inchangés la semaine dernière et, surtout, a renoncé à ses projets de hausses du coût du crédit pour cette année.

Auteur(s): Par AFP - Washington

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-