Aide aux migrants: décision de la Cour de cassation le 31 mars pour Cédric Herrou

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Aide aux migrants: décision de la Cour de cassation le 31 mars pour Cédric Herrou

Publié le 03/03/2021 à 17:49 - Mise à jour à 17:50
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s):
-A +A

La Cour de cassation a examiné mercredi le pourvoi du parquet général de Lyon contre la relaxe de l'agriculteur Cédric Herrou, devenu symbole de l'aide aux migrants en France, et se prononcera le 31 mars.

Cette audience à la plus haute juridiction est une nouvelle étape d'une longue bataille judiciaire pour le militant de 41 ans de la vallée de la Roya, près de la frontière franco-italienne.

En 2017, Cédric Herrou a été condamné à une amende, puis à quatre mois de prison avec sursis en appel, pour avoir convoyé des migrants jusqu'à son domicile des Alpes-Maritimes puis avoir organisé un camp d'accueil.

A l'occasion d'un premier pourvoi en cassation, le Conseil constitutionnel a été saisi: en juillet 2018, il a consacré le "principe de fraternité", duquel découle "la liberté d'aider autrui, dans un but humanitaire, sans considération de la régularité de son séjour sur le territoire national".

Par la suite, le Parlement a, en septembre 2018, élargi l'immunité pénale prévue par la loi, qui protège désormais des poursuites les personnes prodiguant une aide au "séjour" et à la "circulation" des migrants "apportée dans un but exclusivement humanitaire".

Deux mois plus tard, la Cour de cassation a annulé la condamnation de Cédric Herrou et renvoyé l'affaire à la cour d'appel de Lyon, qui l'a relaxé le 13 mai 2020, notamment sur la base de cette "immunité humanitaire". Le parquet général a alors formé un pourvoi.

A l'audience mercredi, l'avocat général, dont le rôle est de défendre la loi, a préconisé la cassation, estimant que la cour d'appel n'avait pas suffisamment motivé sa décision.

Il a aussi soutenu que la cour avait écarté certains éléments du dossier montrant que M. Herrou avait soustrait sciemment les migrants qu'il transportait aux contrôles de police, ce qui aurait pu conduire à lui retirer le bénéfice de l'"immunité humanitaire".

Le fait que le comportement de Cédric Herrou ait eu pour "conséquence de soustraire des personnes étrangères aux contrôles mis en oeuvre par les autorités ne saurait en toute occasion ôter le caractère exclusivement humanitaire de l’aide apportée", a au contraire fait valoir l'avocat à la Cour de M. Herrou, Me Patrice Spinosi, dans ses écritures.

Me Spinosi a aussi affirmé que ce pourvoi revenait à demander une "remise en cause frontale de l'appréciation souveraine des juges", alors que la Cour de cassation examine la conformité aux règles de droit et non le fond des décisions.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cédric Herrou devant la cour d'appel de Lyon le 11 mars 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-