Cybersécurité: Macron présente la stratégie française

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Cybersécurité: Macron présente la stratégie française

Publié le 17/02/2021 à 21:36 - Mise à jour le 18/02/2021 à 09:42
© GONZALO FUENTES / POOL/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Face à la multiplication des cyberattaques, Emmanuel Macron présentera jeudi à midi la stratégie française en matière de cybersécurité, après un échange par visio-conférence avec les directeurs des hôpitaux de Dax et Villefranche-sur-Saône, récemment victimes de rançongiciels, a annoncé l'Elysée.

Le chef de l'Etat annoncera une enveloppe d'un milliard d'euros, dont 720 millions de fonds publics, pour renforcer la filière et tripler son chiffre d'affaires à 25 milliards d'euros en 2025.

L'exécutif veut créer un "écosystème de la cybersécurité" en renforçant les liens entre recherche publique et privée, afin de réduire la part des acteurs étrangers qui représentent 30 à 40% du marché français.

Au coeur de cette ambition, le futur "Campus Cyber" qui réunira sur 20.000 m2 à La Défense une soixantaine d'acteurs-clés du secteur - grands groupes, start-up, acteurs publics, organismes de formation, acteurs de la recherche et associations.

L'objectif est de doubler les effectifs de la filière, à 40.000 emplois, et de faire émerger au moins trois "licornes" (start-up dont la capitalisation dépasse un milliard de dollars). Parmi les sociétés les plus prometteuses, la présidence cite Vade Secure Gatewatcher ou CybelAngel.

Les effectifs de l'Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information), qui aide les institutions à renforcer leur sécurité, devraient également passer à 600 personnes fin 2021 contre 400 en 2017.

Les cyberattaques contre les organisations ont quadruplé en 2020, une tendance qui touche "tous les acteurs et tous les pays", souligne l'Elysée. En témoignent l'attaque de grande ampleur contre des géants du numérique et des agences nationales aux Etats-Unis ainsi que celle contre l'Agence européenne du médicament.

Même si leurs auteurs restent souvent inconnus et difficiles à arrêter, une action policière coordonnée des Etats-Unis, de la France, d'autres pays de l'UE et de l'Ukraine ont réussi en janvier à démanteler le réseau du logiciel malveillant Emotet. Autre succès, l'arrestation de membres du groupe de rançongiciel Egregor qui a frappé ces derniers mois le groupe Ouest-France, entre autres.

Comme l'ont montré les exemples de Dax et Villefranche-sur-Saône ces derniers jours, les hôpitaux français sont particulièrement vulnérables. Ils ont fait l'objet de 27 cyber-attaques majeures en 2020, a indiqué mercredi le secrétaire d'Etat à la Transition numérique Cédric O.

Ni le centre hospitalier de Dax ni celui de Villefranche-sur-Saône ne verseront un sou. Les hôpitaux "ont pour consigne stricte de ne jamais payer" les rançons exigées, a rappelé le directeur général de l'Anssi, Guillaume Poupard, ajoutant qu'il espérait pouvoir récupérer les données bloquées par les pirates, grâce aux systèmes de sauvegarde.

Selon le secrétaire d'Etat, 110 hôpitaux français ont été "accompagnés dans des audits de sécurité" grâce au soutien de l'Anssi et "11 d'entre eux sont accompagnés au jour le jour".

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le président Emmanuel Macron, le 17 février 2021 à l'Elysée, à Paris

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-