Escroquerie à la TVA chez des garagistes: 26 gardes à vue

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Escroquerie à la TVA chez des garagistes: 26 gardes à vue

Publié le 09/10/2019 à 11:42 - Mise à jour à 11:44
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Nîmes
-A +A

Vingt-six personnes ont été placées en garde à vue après un coup de filet mardi dans plusieurs départements dont le Gard, dans une enquête sur une escroquerie à la TVA, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

Les enquêteurs ont également saisi 140 véhicules et 500.000 euros sur des comptes bancaires, dans cet affaire où le préjudice pour l’État s'élèverait à 5 millions d'euros sur deux ans.

Mardi, les arrestations et perquisitions avaient débuté dans sept départements, chez des garagistes, concessionnaires et responsables de sociétés: le Gard, où résideraient les cerveaux de ce trafic, l'Essonne, le Rhône, la Loire-Atlantique, la Haute-Garonne, l'Aude et les Bouches-du-Rhône.

L'enquête avait débuté en février avec la découverte d'un véhicule suspect dans le quartier Pissevin à Nîmes.

Dans les véhicules, saisis à titre conservatoire, ont été retrouvés des tampons et papiers prouvant que des personnes placées en garde à vue avaient enregistré des entreprises dans d'autres pays - l'Espagne et le Portugal - pour ne pas payer la TVA en France, souligne la même source. Mais selon les enquêteurs, ces véhicules ne sont jamais sortis de France.

L'enquête, dirigée par la Juridiction interrégionale spécialisée de Marseille (Jirs), est ouverte pour "escroquerie en bande organisée, association de malfaiteurs et blanchiment de fraude fiscale".

Auteur(s): Par AFP - Nîmes

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Escroquerie à la TVA chez des garagistes : 26 gardes à vue

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-