Guadeloupe: Macron souhaite que "l'Etat se mobilise" sur le problème de l'eau

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Guadeloupe: Macron souhaite que "l'Etat se mobilise" sur le problème de l'eau

Publié le 24/01/2018 à 08:56 - Mise à jour à 08:58
© Helene Valenzuela / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Emmanuel Macron a souhaité mardi que "l'Etat se mobilise" pour résoudre le problème de distribution de l'eau en Guadeloupe, au terme d'un entretien avec le président de la Région Ary Chalus, a indiqué l'Elysée.

M. Macron "a demandé l’engagement rapide de l’inspection générale des finances et du conseil général de l’environnement et du développement durable pour étudier, aux côtés du préfet et des élus locaux, les modalités d’organisation et de financement les plus efficaces", a précisé l'Elysée.

Avant les Assises nationales de l'eau, attendues au deuxième trimestre 2018, et "face à l'urgence", le chef de l'Etat a plaidé pour "améliorer une situation qui n’est pas acceptable par nos concitoyens en Guadeloupe".

"De même, un effort a déjà été engagé à Mayotte et je souhaite qu’il soit maintenu dans la durée", a déclaré M. Macron.

La semaine dernière, les collectivités de la Guadeloupe, Région, Département, et présidents des communautés d'agglomérations se sont mis d’accord pour "un plan bi-annuel d’actions prioritaires sur l'eau potable", dont le montant s’élève à 71 millions d'euros, pour mettre fin à la vétusté du réseau (la moitié de la production d'eau part dans les fuites sur le réseau, avant même d'être arrivée au robinet).

Le secrétaire d’Etat Sébastien Lecornu avait indiqué en novembre aux élus locaux que c’était à eux qu'incombait "la responsabilité de trouver les solutions concrètes", affirmant que Paris ne pourrait pas donner de solutions sans "une gouvernance partagée de l’eau en Guadeloupe".

Le plan global d'investissement sur l’eau et l’assainissement en Guadeloupe est estimé à 600 millions d'euros.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Rencontre du Premier ministre Edouard Philippe et du président de Région Ary Chalus à Point-à-Pitre le 4 novembre 2017, après le passage des ouragans Irma et Maria

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-