La croissance sera "au moins égale à 5%" en 2021, selon le gouverneur de la Banque de France

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La croissance sera "au moins égale à 5%" en 2021, selon le gouverneur de la Banque de France

Publié le 09/03/2021 à 09:02 - Mise à jour à 11:24
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

La croissance de l'économie française sera "au moins égale à 5% en 2021", a estimé mardi le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau sur France Info.

Cette prévision "conforte" celle de 5% faite par la banque centrale en décembre, alors que "la récession est derrière nous", selon le gouverneur.

Cette croissance sera "l'une des plus fortes d'Europe, nettement supérieure à la moyenne européenne", a-t-il assuré. Le gouvernement table pour sa part sur une croissance de 6% cette année.

"Devant nous, nous avons une deuxième étape qui va durer un an à peu près" et "qui est au fond un faux plat, c'est-à-dire qu'il y aura moins d'accidents et qu'on va continuer à remonter en pente douce", ce qui permettra de ramener le niveau d'activité à son niveau d'avant-crise d'ici le printemps ou l'été 2022, alors qu'il est actuellement 5% en dessous, a détaillé M. Villeroy de Galhau.

La Banque de France a publié lundi une note de conjoncture qui prévoit une croissance légèrement positive pour le premier trimestre, avant la publication de prévisions plus complètes pour l'ensemble de l'année lundi prochain.

La reprise de l'économie française "va dépendre de la confiance des consommateurs" une fois les restrictions sanitaires levées, a souligné le gouverneur, ajoutant que "l'amortissement public (les mesures de soutien à l'économie) doit être relayé par la confiance privée".

Il s'est voulu optimiste, notamment parce que l'emploi et l'investissement public ont résisté "plutôt mieux qu'on ne pouvait le craindre" à la crise du Covid-19, qui a provoqué en 2020 une récession historique de 8,2% de l'économie française.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le gouverneur de la Banque de France Francois Villeroy de Galhau et le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une conférence à Paris le 16 juillet 2019

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-