L'économie française plonge, au moins 2 ans pour remonter la pente

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'économie française plonge, au moins 2 ans pour remonter la pente

Publié le 09/06/2020 à 08:15 - Mise à jour à 08:54
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

L'économie française devrait plonger d'environ 10% cette année, malgré une reprise "progressive" de l'activité à partir du troisième trimestre, selon une estimation publiée mardi par la Banque de France, qui juge que le PIB ne retrouvera pas son niveau d'avant crise avant la mi-2022.

Cette prévision est proche de celle du gouvernement qui anticipe une récession de 11% cette année.

Après le "choc très fort" causé par le confinement, avec notamment une chute du produit intérieur brut (PIB) estimée à 15% au deuxième trimestre, l'économie devrait rebondir de 7% en 2021, puis augmenter encore de 4% en 2022, prévoit la banque centrale française.

"Ce fort rebond apparent ne permettrait pas de retrouver le niveau d'activité de fin 2019 avant mi-2022", souligne toutefois la Banque de France.

Ce scénario repose sur une circulation du Covid-19 persistante mais sous contrôle et une économie qui s'adapte aux contraintes sanitaires.

Selon la banque centrale, ses prévisions restent dépendantes de nombreuses incertitudes, et "l'arbitrage" entre épargne et consommation sera "essentiel pour le rythme de la reprise".

Il est "probable que la montée attendue du chômage et le contexte global de forte incertitude continuent de peser sur les comportements d'achats", juge-t-elle.

Elle prévoit ainsi que le taux d'épargne des ménages dépasse les 22% cette année et que la consommation recule de 9,3%.

Avec des marges affaiblies et une activité au ralenti, les entreprises réduiraient de leur côté de 23,3% leurs investissements.

Ces difficultés vont "provoquer une réduction importante de l'emploi", mais de manière un peu décalée dans le temps à mesure que le gouvernement réduit le dispositif massif de chômage partiel mis en place dès le mois de mars.

Ainsi, le taux de chômage s'élèverait à plus de 10% fin 2020, et grimperait jusqu'à un pic supérieur à 11,5% à la mi-2021, un niveau "au dessus des précédents historiques", projette la Banque de France. Et il faudrait attendre 2022 pour le voir redescendre à 9,7%.

Globalement, si le revenu global des ménages va baisser du fait de ces difficultés économiques, ce sont l'Etat et les administrations publiques qui vont endosser l'essentiel du choc de la crise, souligne la BdF.

En matière de niveau des prix, elle anticipe une pression à la baisse, avec une inflation qui pourrait même devenir négative à la fin de l'année 2020, essentiellement à cause des prix de l'énergie, puis rester sous les 1% jusqu'à fin 2022.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le siège de la Banque de France à Paris le 15 janvier 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-