Procurations frauduleuses à Marseille: 9 personnes en garde à vue, dont un maire LR de secteur

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Procurations frauduleuses à Marseille: 9 personnes en garde à vue, dont un maire LR de secteur

Publié le 23/09/2020 à 09:57 - Mise à jour à 10:00
© CLEMENT MAHOUDEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Marseille

-A +A

Neuf personnes ont été placées en garde à vue mardi, dont six étaient toujours entendues mercredi matin par les enquêteurs, dans l'enquête sur des procurations douteuses établies pour les élections municipales à Marseille, a-t-on appris de source proche du dossier.

Parmi ces personnes toujours en garde à vue mercredi matin figurent Yves Moraine, ex-maire LR des 6e et 8e arrondissements de la ville, et Julien Ravier, maire LR des 11e et 12e arrondissements, a-t-on précisé de même source, confirmant des informations initiales de La Provence.

Cette enquête sur de possibles "manœuvres frauduleuses" et "faux et usages de faux" avait été ouverte après que France 2 et l'hebdomadaire Marianne eurent révélé ces "procurations simplifiées" proposées notamment par une élue LR ainsi que par une colistière de Martine Vassal, la candidate des Républicains pour la ville, dans le 4e secteur (6e et 8e arrondissements).

Elle avait ensuite été étendue à des soupçons autour du vote de résidents d'un Ehpad du 6e secteur (11e et 12e arrondissements), résidents parfois atteints de maladies comme Alzheimer. Une cinquantaine de procurations avaient été établies dans cet établissement, à leur insu selon plusieurs familles.

Cité dans La Provence, l'avocat de M. Moraine, Erick Campana, a déclaré que son client "contest(ait) toute implication dans ce dossier".

Si Julien Ravier a été réélu dans le 6e secteur, Mme Vassal, présidente de la métropole et du département, a été battue dans le 4e secteur, le fief de Jean-Claude Gaudin, maire LR de la ville pendant 25 ans, à qui a succédé début juillet la candidate de l'union de la gauche Michèle Rubirola.

Une seconde enquête avait été ouverte début juillet, sur d'autres procurations douteuses, cette fois dans le 8e secteur remporté par la sénatrice ex-PS Samia Ghali. Deux élus proches de Mme Ghali avaient eux aussi été placés en garde puis libérés sans poursuite dans cette affaire.

Auteur(s): Par AFP - Marseille


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


De gauche à droite, les LR Sabine Bernasconi, Julien Ravier, Martine Vassal, Valérie Boyer et Yves Moraine, le 12 juin 2020 à Marseille

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-