SNCF: l'Unsa "rassurée" sur la dette prendra "très rapidement" une décision sur la grève

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

SNCF: l'Unsa "rassurée" sur la dette prendra "très rapidement" une décision sur la grève

Publié le 25/05/2018 à 10:30 - Mise à jour à 10:46
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

L'Unsa a été "rassurée" vendredi "sur un engagement ferme de l'État" pour les finances de la SNCF et prendra "très rapidement" une décision sur une éventuelle sortie de la grève lancée début avril, ont indiqué ses responsables à la sortie d'un entretien avec le Premier ministre.

Édouard Philippe "a été précis", l'État va reprendre "35 milliards d'euros" de la dette de la SNCF, dont 25 milliards en 2020 et 10 milliards en 2022, a annoncé à la presse Luc Bérille, secrétaire général de l'Unsa.

Concernant les investissements dans le système ferroviaire, l'État va augmenter sa participation de "200 millions d'euros par an", portant son effort annuel à "3,8 milliards" au total, a-t-il ajouté dans la cour de l'Hôtel de Matignon.

La décision sur une sortie de l'Unsa ferroviaire de la grève sera prise "très rapidement dans nos structures", a déclaré son secrétaire général, Roger Dillenseger.

Le syndicat reste encore dans la mobilisation unitaire car "le texte officiel, c'est ce qui sortira du Sénat", où le projet de loi sera voté le 5 juin, a-t-il souligné. Et l'Unsa ferroviaire participera mardi prochain - jour du début de l'examen du projet de loi en séance publique par les sénateurs - à la manifestation syndicale prévue près du Sénat "pour montrer qu'on veut peser" sur le débat à la chambre haute, a-t-il indiqué.

Est-ce que l'Unsa ferroviaire pourrait sortir de la grève avant le 5 juin? "Cela va faire partie des débats que nous aurons" en interne, a répondu M. Dillenseger. "Nous sommes dans de vraies négociations depuis le 11 mai", quand l'Unsa ferroviaire et la CFDT Cheminots ont commencé à négocier des amendements au texte voté à l'Assemblée avec le ministère des Transports, a-t-il rappelé.

"Nos attentes restent fortes" mais "l'écoute a été réelle" et "la négociation paye", s'est-il félicité.

Il faut "engranger un maximum de garanties", a souhaité M. Bérille, "la phase qui s'ouvre (au Sénat) va être décisive". "Le dossier avance", avec "des amendements substantiels", et il y a "désormais un dialogue" mais les avancées "obtenues par la négociation" ne sont "pas encore complètes du point de vue de l'Unsa", a souligné M. Bérille.

"On souhaite avoir le temps nécessaire" pour négocier la convention collective nationale (CCN) du transport ferroviaire et "nous avons reformulé notre demande pour que l'État intervienne" afin d'obtenir une CCN "de qualité", a-t-il poursuivi.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Municipale 2014

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-