Trop de cerfs chez Luc Besson? La justice donne raison au cinéaste

Trop de cerfs chez Luc Besson? La justice donne raison au cinéaste

Publié le 26/12/2019 à 12:35 - Mise à jour à 14:25
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Argentan
-A +A

La justice a débouté jeudi des chasseurs qui avaient porté plainte contre le cinéaste Luc Besson en l'accusant de laisser proliférer sur sa propriété de l'Orne des cerfs au détriment des champs voisins, selon les avocats des deux parties.

"On ira devant la cour d'appel", a affirmé Charles Lagier l'avocat de la fédération des chasseurs de l'Orne qui réclamait environ 106.000 euros au cinéaste pour des dégâts constatés entre 2014 et 2018 sur les terres d'agriculteurs voisins de M. Besson et que la fédération a dû indemniser.

Le tribunal d'instance d'Argentan a "retenu tous nos arguments", a de son côté affirmé à l'AFP Jean-Marc Descoubes l'avocat de Luc Besson. "Il n'est pas démontré de concentration anormale de gibier chez Luc Besson et le lien de causalité entre les dégâts constatés et l'éventuelle présence de cervidés chez lui n'est également pas démontré", a précisé l'avocat du réalisateur.

Me Lagier, lui, trouve le jugement "extrêmement subjectif". "Le raisonnement global du tribunal c'est de dire +il y a beaucoup de cerfs mais ce n'est pas Luc Besson qui est à l'origine de cette prolifération et même si il avait chassé il y aurait des dégâts+", a ajouté l'avocat. Pour la fédération "ne pas chasser quand on abrite une centaine de cervidés, c'est ne pas assumer les conséquences sociales de ce choix idéologique" qui "a des conséquences sur les voisins et sur les finances de la fédération" de chasseurs, selon Me Lagier.

Luc Besson n'avait pas assisté à l'audience le 4 novembre devant le tribunal d'instance d'Argentan (Orne) mais sa mère et une de ses filles étaient présentes.

Le réalisateur possède une propriété d'environ 160 hectares, dont la moitié de bois, à La-Trinité-des-Laitiers, à l'orée de la forêt de Saint-Évroult, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est d'Alençon.

"Le débat ici, ce n'est pas chasser (ou pas NDLR). C'est payer. Il ne chasse pas. Dont acte. On est en démocratie. C'est son droit. Mais soit il respecte le plan de chasse, soit il assume financièrement", avait plaidé Me Lagier.

"Luc Besson avait accepté un plan de chasse en 2017", déterminé par la fédération et qui prévoyait qu'il tue neuf cerfs, "mais cette année-là, les dégâts aux cultures ont augmenté. Alors, Luc Besson il fait quoi ? C'est à se tirer les cheveux", avait de son côté assuré Jean-Marc Descoubes.

Le bois du cinéaste représente "1% de la forêt de Saint-Evroult. Ça n'est pas un espace vital pour les cerfs", avait aussi plaidé l'avocat du cinéaste.

Auteur(s): Par AFP - Argentan

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La justice a débouté jeudi des chasseurs qui avaient porté plainte contre le cinéaste Luc Besson en l'accusant de laisser proliférer sur sa propriété de l'Orne des cerfs au détrime

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-