Il est trop tôt pour un sommet avec Pyongyang, estime le président sud-coréen

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Il est trop tôt pour un sommet avec Pyongyang, estime le président sud-coréen

Publié le 17/02/2018 à 11:44 - Mise à jour à 11:46
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Pyeongchang

-A +A

Il est trop tôt pour envisager un sommet avec la Corée du Nord en dépit du rapprochement intervenu à l'occasion des jeux Olympiques d'hiver, a estimé samedi le président sud-coréen Moon Jae-in.

"Il y a de grands espoirs en vue d'un sommet Nord-Sud, mais je crois que c'est un peu précipité", déclaré le président à des journalistes à Pyeongchang lors d'une visite au centre de presse.

"Il y a un proverbe coréen (sur la précipitation) qui dit +rechercher de l'eau chaude près du puits+", a-t-il ajouté.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a développé une offensive diplomatique de son régime isolé, à la faveur des JO d'hiver de Pyeongchang où il a envoyé sa soeur Kim Yo Jong, première membre de la dynastie régnant au Nord à fouler le sol sud-coréen depuis la fin de la guerre de Corée.

Kim Yo Jong a formellement transmis samedi dernier lors d'une rencontre avec le président sud-coréen Moon Jae-in une invitation à venir à Pyongyang de la part du dirigeant nord-coréen.

La délégation nord-coréenne comprenait également le chef de l'Etat Kim Yong Nam, aux fonctions largement honorifiques et le plus haut dignitaire nord-coréen à s'être jamais rendu au Sud, ainsi que des centaines d'athlètes et pom-pom girls.

Selon des analystes, cette offensive de charme vise à perturber les relations entre Séoul et Washington et affaiblir la détermination de la communauté internationale. A la veille de l'ouverture des JO, Pyongyang avait organisé un défilé militaire pour marquer le 70e anniversaire de son armée, le 8 février au lieu du 25 avril, et exhibé ses missiles balistiques intercontinentaux.

Auteur(s): Par AFP - Pyeongchang


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Il est trop tôt pour envisager un sommet avec la Corée du Nord en dépit du rapprochement intervenu à l'occasion des jeux Olympiques d'hiver, a estimé samedi le président sud-coréen Moon Jae-in.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-