Le Qatar distribue de l'argent à Gaza pour apaiser après la dernière flambée de violence

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le Qatar distribue de l'argent à Gaza pour apaiser après la dernière flambée de violence

Publié le 13/05/2019 à 17:08 - Mise à jour à 17:10
© MOHAMMED ABED / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Gaza City

-A +A

Le Qatar a commencé lundi à distribuer des millions de dollars aux familles défavorisées de la bande de Gaza, un geste destiné à apaiser les tensions après un nouvel accès de violence entre les groupes armés palestiniens de l'enclave sous blocus et Israël.

"La distribution d'aide en liquide a commencé ce matin à raison de 100 dollars par famille défavorisée", a dit à l'AFP un responsable qatari sous le couvert de l'anonymat. Quelque 108.000 familles doivent en bénéficier, a-t-il ajouté.

Des centaines de Gazaouis ont fait la queue devant les bureaux de poste de la ville de Gaza pour toucher l'argent, a constaté un photographe de l'AFP.

Cette aide est versée un peu plus d'une semaine après une énième poussée de fièvre entre groupes armés palestiniens de Gaza et Israël, qui a tué 25 Palestiniens, dont au moins neuf identifiés comme des combattants, et quatre civils israéliens, faisant craindre une nouvelle guerre.

Un accord de cessez-le-feu conclu par l'entremise du Caire et de l'ONU a été annoncé au bout de deux jours. Tenu secret, il prévoirait des mesures d'apaisement bénéficiant aux Gazaouis et réclamées par le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans l'enclave palestinienne, en échange d'un retour au calme exigé par Israël.

Israël et Gaza se sont livré trois guerres depuis 2014. Le Qatar, rare soutien du Hamas dans la région, joue un rôle primordial dans les efforts pour empêcher une nouvelle guerre.

- "Dernière chance" -

Depuis novembre, il a distribué, avec la discrète approbation israélienne, des millions de dollars pour soulager les maux de l'enclave palestinienne éprouvée par les guerres, les blocus et la pauvreté.

L'envoyé de l'ONU pour le Proche-Orient, Nickolay Mladenov, a mis en garde contre le risque d'un nouveau conflit.

"Le risque de guerre reste imminent et nous avons peut-être une dernière chance aujourd'hui de consolider les accords conclus", a-t-il dit à la presse à Gaza.

"La prochaine escalade risque d'être la dernière", a-t-il prévenu.

Il a salué les décisions prises ces derniers jours par Israël, comme la réouverture des points de passage frontaliers pour les personnes et les biens, et les zones de pêche autorisées aux professionnels gazaouis en Méditerranée.

L'ONU travaille par ailleurs à une série de projets pour améliorer les conditions de vie à Gaza, a dit l'émissaire Mladenov.

Environ 80% des Gazaouis sont tributaires de l'aide internationale, selon les Nations unies.

L'enclave palestinienne, coincée entre Israël, l'Egypte et la Méditerranée, est soumise à un strict blocus terrestre, maritime et aérien imposé depuis plus de dix ans par Israël qui affirme vouloir contenir le Hamas.

Depuis 2013, l'Egypte maintient fermé en quasi-permanence le poste-frontière de Rafah, l'unique ouverture sur le monde des Gazaouis qui ne soit pas aux mains d'Israël.

Auteur(s): Par AFP - Gaza City


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des Palestiniens font la queue devant un bureau de poste dans la ville de Gaza le 13 mai 2019 pour recevoir une aide en liquide, faisant partie des millions de dollars distribués p

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-