Serbie: des milliers d'opposants rassemblés devant la présidence

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Serbie: des milliers d'opposants rassemblés devant la présidence

Publié le 17/03/2019 à 14:35 - Mise à jour à 14:36
© Andrej ISAKOVIC / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Belgrade
-A +A

Des milliers d'opposants se sont rassemblés dimanche autour de la présidence serbe à Belgrade pour protester contre le chef de l'Etat, Aleksandar Vucic, qu'ils accusent d'autoritarisme et de museler les médias.

Un début de bousculade s'est produit quand les forces de l'ordre ont en vain tenté d'empêcher d'accéder aux abords immédiats de la présidence le camion utilisé par les manifestants pour transporter les amplificateurs nécessaires aux discours, a constaté l'AFP.

Après plus de trois mois de défilés hebdomadaires qui paraissaient s'essouffler, le mouvement d'opposition à Aleksandar Vucic semble à un tournant.

Samedi soir, des dizaines d'opposants sont entrés dans le bâtiment de la télévision nationale, la RTS, qu'ils accusent d'être inféodée au pouvoir.

Les chefs politiques des partis d'opposition, jusqu'alors discrets, se font plus visibles. L'ancien maire centriste de Belgrade Dragan Djilas et le souverainiste d'extrême droite Bosko Obradovic étaient parmi les manifestants qui ont fait irruption à la RTS.

Et plusieurs responsables politiques ont pris la parole devant la foule dimanche.

Invisible en marge des cortèges depuis le premier défilé le 8 décembre, la police anti-émeute était cette fois présente.

Lors d'une conférence de presse à la mi-journée, diffusée en direct sur la RTS, le président Aleksandar Vucic a répondu aux manifestants qu'il ne connaissait "pas la peur", qui n'avait "pas lieu d'être devant les hooligans". Des propos salués par les applaudissements de personnes présentes à son point de presse.

Il s'en est ensuite pris à ses principaux adversaires, désignant Bosko Obradovic comme un "fasciste" et Dragan Djilas ainsi que le libéral Vuk Jeremic comme des "oligarques".

Outre Belgrade, ses opposants défilent chaque semaine dans des dizaines d'autres villes du pays.

Ultranationaliste devenu centriste pro-Union européenne, Aleksandar Vucic rejette les accusations d'autoritarisme.

La Serbie est candidate à l'Union européenne qu'elle aspire à rejoindre en 2025.

Auteur(s): Par AFP - Belgrade

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des opposants manifestent face à la police anti-émeute à l'extérieur de la présidence serbe à Belgrade, le 17 mars 2019

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-