Un homme d'affaires mexicain veut acheter l'avion présidentiel et en faire un taxi

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un homme d'affaires mexicain veut acheter l'avion présidentiel et en faire un taxi

Publié le 24/08/2018 à 03:57 - Mise à jour à 07:38
© TOBIAS SCHWARZ / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Mexico
-A +A

Un entrepreneur mexicain a présenté jeudi au président élu, Andrés Manuel López Obrador, une offre d'achat de l'avion présidentiel, promis à la vente par le futur président lors de sa campagne, le considérant comme un luxe inutile, a rapporté la presse nationale.

L'homme d'affaires Gustavo Jiménez Pons "a offert de payer jusqu'à 1,9 milliard de pesos (environ 99 millions de dollars) pour l'avion présidentiel", a affirmé le quotidien Reforma.

Mais l'avion, nommé José María Morelos y Pavón, du nom d'un des héros de l'indépendance au Mexique, est évalué à quelque 220 millions de dollars.

M. Pons a l'intention de l'utiliser comme taxi aérien pour VIP, à 20.000 dollars l'heure de vol, au sein de son entreprise "JBS Air Enterprise".

Il louerait le luxueux taxi aérien à des "présidents d'autres pays qui n'ont pas d'avion privé ou à des groupes de rock comme les Rolling Stones", a ajouté le journal El Universal.

M. López Obrador a déclaré à plusieurs reprises qu'il n'utilisera pas l'avion présidentiel, ni les avions privés.

Le président actuel, Enrique Peña Nieto, a acheté le Boeing Dreamliner 787 en 2016 alors que le précédent avait été acquis en 1988.

La facture avait été d'autant plus salée que M. Peña Nieto avait exigé quelques modifications, comme l'installation d'équipements de communication sophistiqués ou encore d'un espace de repos pour le président.

Lorsque l'homme d'affaires a demandé un rendez-vous dans les bureaux de M. López Obrador, le garde lui a ordonné de faire la queue dans la rue comme tout le monde. De nombreuses personnes viennent à la maison de transition (qui accueille le président élu avant sa prise de fonction officielle) tous les jours pour demander des faveurs, de l'emploi ou de l'argent.

M. Jiménez Pons a été candidat à la mairie de Mexico pour un parti minoritaire en 2006 et, au cours de la dernière période électorale, il a voulu être candidat indépendant à la présidence mais n'a pas rassemblé le nombre de signatures de citoyens requis par l'autorité électorale.

Auteur(s): Par AFP - Mexico

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'avion présidentiel mexicain à l'aéroport Berlin-Tegel, le 10 avril 2016

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-