USA: déraillement mortel dans l'Etat de Washington

USA: déraillement mortel dans l'Etat de Washington

Publié le 18/12/2017 à 18:43 - Mise à jour le 19/12/2017 à 10:25
©Capture d'écran Euronews
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Trois personnes sont mortes et une centaine d'autres ont été blessées lundi dans le spectaculaire accident d'un train de passagers qui a terminé sa course sur une autoroute, dans le nord-ouest des Etats-Unis.

Le train 501, qui assurait la liaison entre Seattle et Portland, a déraillé vers 07H40 (15H40 GMT) juste avant de passer sur un pont ferroviaire surplombant l'autoroute, au nord d'Olympia, la capitale de l'Etat de Washington.

Ce train effectuait le voyage inaugural sur un tronçon qui venait d'être rénové.

Les images spectaculaires des rames froissées et couchées en plein milieu de l'autoroute tandis que le reste du train tenait encore miraculeusement au seul wagon resté sur les rails surplombant l'"interstate 5" ont choqué l'Amérique et réveillé les douloureux souvenirs de précédents tragiques dans un passé encore récent.

"On nous a informé qu'il y a trois victimes à ce stade" après l'accident, a déclaré Brooke Bova, porte-parole de la police de l'Etat de Washington lors d'une conférence de presse. "Environ 100" autres personnes ont été transportées à l'hôpital, a-t-elle ajouté.

A l'arrivée des secours sur la scène "vraiment horrible" de l'accident, "il était évident qu'il y avait des morts et des blessés et que des gens ont pu s'extraire du train", avait assuré plus tôt Ed Troyer, du bureau du shérif du comté de Pierce.

- Infrastructures 'en ruine' -

Au total, 77 passagers et sept membres d'équipage se trouvaient à bord du train, selon le nouveau décompte des autorités locales.

Le convoi de 12 voitures et deux locomotives s'est désagrégé sous l'impact et plusieurs compartiments sont tombés de part et d'autre du pont, tandis que d'autres ont terminé leur course en travers des rails.

Les médias locaux ont diffusé le message audio d'alerte du conducteur: "On arrivait au virage pour passer le pont sur la I5 et juste au nord de Nisqually on est allé à terre".

Cinq véhicules et deux camions qui roulaient sur l'autoroute ont également été endommagés. Les secouristes ont "fouillé toutes les voitures" et certaines personnes étaient "très grièvement blessées", a ajouté Brooke Bova, laissant entendre que le bilan pouvait encore évoluer.

Sur Twitter, le président américain Donald Trump a évoqué l'accident qui montre selon lui la nécessité pour le Congrès d'approuver un plan national de modernisation des infrastructures. "Nos routes, nos ponts, nos tunnels, nos chemins de fer tombent en ruine! Plus pour longtemps!", a-t-il écrit.

- Beaucoup trop vite -

Cette voie avait été en partie rénovée pour augmenter la fréquence des trains et c'était le voyage inaugural de ce convoi parti à 06H00 de Seattle. Le département des transports de l'Etat (WSDOT) a assuré dans un communiqué que les voies avaient subi "des semaines d'inspection et d'essais".

Mais les enquêteurs de l'autorité fédérale des transports ont révélé mardi que le train roulait à 128 km/heure (80 miles/heure) dans une zone limitée à 48 km/heure (30 mile/heure).

"Il est trop tôt pour dire" pourquoi le train roulait à cette vitesse, a indiqué à la presse Bella Dinh-Zarr, du Bureau national de sécurité des transports, en précisant que cette information provenait d'un enregistreur de données de la locomotive arrière du train.

Le train était équipé de la technologie pendulaire, qui permet d'atteindre une plus grande vitesse. Selon Amtrak, le train était aussi équipé du Positive Train Control (PTC), un système de limitation de vitesse ou d'arrêt automatique en cas de situation dangereuse. Mais celui-ci ne fonctionne pas encore sur tout le tronçon.

Plusieurs responsables locaux s'étaient inquiétés de la vitesse de ces trains dans des zones d'habitations denses.

- 'Les gens hurlaient' -

"Nous venions de passer la ville de DuPont et je pense qu'on arrivait dans une courbe", a témoigné Chris Karnes, un survivant de l'accident à la télévision locale KIRO-TV. "Tout d'un coup, on a entendu des grincements et on s'est sentis descendre une colline. Puis on a été propulsés sur le siège devant nous, les fenêtres ont explosé, on s'est arrêtés, de l'eau coulait du train et les gens hurlaient".

Le dernier accident ferroviaire grave aux Etats-Unis remonte au 12 mai 2015: huit passagers avaient été tués et plus de 200 blessés dans le déraillement d'un train lancé à grande vitesse entre Washington et New York.

Selon les experts, le déraillement de DuPont aurait pu être évité très simplement si le système PTC avait été installé sur ce tronçon.

Ce système de contrôle permet de surveiller où se trouve le train et la vitesse à laquelle il circule, grâce à des capteurs GPS placés à la fois dans les trains et le long des voies.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trois personnes sont mortes et une centaine d'autres ont été blessées lundi dans l'accident d'un train de passagers qui a terminé sa course sur une portion d'autoroute.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-