Venezuela : un député arrêté donne de ses nouvelles à sa famille

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Venezuela : un député arrêté donne de ses nouvelles à sa famille

Publié le 12/08/2018 à 23:52 - Mise à jour à 23:54
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Caracas
-A +A

Le député de l'opposition vénézuélienne Juan Requesens accusé d'avoir participé au récent "attentat" qui aurait visé le président Nicolas Maduro et dont ses proches étaient sans nouvelles depuis son arrestation mardi, s'est entretenu au téléphone dimanche avec sa famille.

"Ce matin, nous avons été contactés au téléphone (...) par Juan Requesens", a annoncé cette dernière dans un communiqué, ajoutant que le parlementaire lui avait à cette occasion donné des informations sur "sa situation".

Sa famille souligne toutefois qu'elle ignore dans quelles "conditions physique, de santé et psychologique" se trouve le député, regrettant de ne pas avoir pu le rencontrer.

"Cela confirme simplement que Juan Requesens est un otage du régime de Nicolas Maduro", dit la famille.

Des centaines de personnes, parmi lesquelles la soeur du parlementaire, Rafaela Requesens, et son père, Gregorio Requesens, ont manifesté samedi à Caracas pour demander sa libération.

Juan Requesens, du parti Primero Justicia (la justice d'abord), fondé par Julio Borges (l'ex-président du Parlement, qui vit en exil en Colombie), a été arrêté par des membres de la police secrète vénézuélienne.

Vendredi Juan Requesens a été déféré devant la justice, mais son audition a été reportée à lundi.

Ce député de 29 ans s'est vu retirer son immunité parlementaire par l'Assemblée constituante, une instance toute puissante aux ordres du camp présidentiel et qui s'est emparée des prérogatives du Parlement, la seule institution contrôlée par l'opposition.

Dans une vidéo tournée par les autorités qui l'ont rendue publique vendredi, Juan Requesens a admis sa participation à l'"attentat" à l'aide de drones chargés d'explosifs dont le chef de l'Etat socialiste dit avoir été victime le 4 août dernier.

L'opposition estime que Juan Requesens a été menacé et drogué avant de témoigner.

Auteur(s): Par AFP - Caracas

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-