Cocaïne: en France, les intoxications multipliées par six en six ans

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Cocaïne: en France, les intoxications multipliées par six en six ans

Publié le 26/01/2018 à 11:17 - Mise à jour à 16:02
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Les autorités sanitaires françaises ont annoncé vendredi avoir recensé six fois plus d'intoxications en 2016 qu'en 2010 dues à la cocaïne et à ses dérivés, dont le crack.

Alors qu'il n'y avait eu que 68 cas d'intoxications en 2010, il y en a eu 416 en 2016, selon l'Agence du médicament (ANSM).

Le nombre de décès directement liés à la cocaïne augmente aussi, à 44 en 2015, contre 25 en 2010.

Concernant les intoxications, "cette augmentation est majeure entre 2015 et 2016 et semble se maintenir en 2017", a relevé l'ANSM dans un communiqué.

Pour l'expliquer, le réseau des centres d'addictovigilance évoque "l'augmentation de la concentration du produit vendu" (une cocaïne "plus pure"), ainsi que "sa plus grande disponibilité".

La cocaïne en poudre est, d'après l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT), "le produit illicite le plus consommé en France après le cannabis". Cet organisme soulignait en décembre qu'il était "de plus en plus accessible".

"On voit une diffusion à travers des catégories, des milieux, pas ou peu consommateurs auparavant", dans les classes moyennes, explique à l'AFP un pharmacien chargé d'études à l'OFDT, Thomas Néfau.

Il note "une multiplication des filières d'approvisionnement, de moins grande ampleur, avec moins d'intermédiaires ce qui peut expliquer que la cocaïne soit moins coupée, augmentant les risques d'intoxication".

La cocaïne, drogue recherchée pour ses effets stimulants, altère le fonctionnement du système cardio-vasculaire, et peut entraîner des problèmes psychiatriques.

Drogue moins chère, le crack (cocaïne base) "voit sa part de consommation augmenter par rapport à la cocaïne poudre: 33% en 2017 contre 20 à 25% entre 2013 et 2016", a souligné l'agence du médicament.

La consommation de crack dans les stations de métro du nord-est de Paris a amené en janvier la police à annoncer un renforcement de la présence des forces de l'ordre.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Drogue saisie par la police française le 23 novembre 2015 à Paris

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-