Vietnam: les habitants de Hanoï priés de ne plus manger de la viande de chien

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Vietnam: les habitants de Hanoï priés de ne plus manger de la viande de chien

Publié le 11/09/2018 à 18:18 - Mise à jour le 12/09/2018 à 12:14
© HOANG DINH NAM / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Hanoï

-A +A

Les autorités vietnamiennes ont demandé mardi aux habitants de Hanoï de cesser de consommer de la viande de chien, soulignant que ce plat populaire ternissait l'image du pays auprès des étrangers et comportait des risques de propagation de la rage.

Rôtie, bouillie ou cuite à la vapeur, la viande de chien est vendue dans les marchés et les commerces alimentaires de Hanoï, connue pour les préparations appétissantes que l'on peut acheter dans la rue. Ce plat est traditionnellement consommé avec du vin de riz ou de la bière.

Le Comité populaire de Hanoï a enjoint les habitants à délaisser la viande de chien afin d'empêcher la diffusion de la rage et d'autres maladies transmises par l'animal.

Il les a également appelés à cesser de manger de la viande de chat, moins populaire que la viande de chien, mais que l'on peut toujours se procurer dans les zones rurales.

Le Comité a souligné qu'il s'agissait de préserver la réputation de Hanoï en tant que "capitale civilisée et moderne" auprès des étrangers. "Le commerce, le meurtre et la consommation de viande de chien et de chat ont suscité des réactions négatives chez les touristes et expatriés vivant à Hanoï", a indiqué le communiqué.

En outre, soucieux d'améliorer l'image du pays, le Comité a souligné que le meurtre de ces animaux était un acte cruel et émis l'espoir qu'on y mettra fin.

Il y a environ 493.000 chiens et chats à Hanoï, dont la très grande majorité sont des animaux domestiques. Un millier de commerces vendent de la viande de chien.

Trois personnes sont mortes de la rage à Hanoï depuis début 2018, tandis que deux autres ont été contaminées, selon des chiffres officiels.

Connue pour ses plats vendus dans la rue, la capitale offre également des aventures culinaires comme les grenouilles sautées, des embryons de canard fertilisés ou la viande de tortue en ragoût.

Auteur(s): Par AFP - Hanoï


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La viande de chien est traditionnellement accompagnée de vin de riz ou de bière. Les habitants de Hanoï sont invités à ne plus en manger.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-