Cancer de l'estomac: Bernard Tapie contraint de faire une chimio

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Cancer de l'estomac: Bernard Tapie contraint de faire une chimio

Publié le 13/02/2018 à 14:45 - Mise à jour à 14:55
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lundi sur Cnews, Jacques Séguéla a donné des nouvelles peu rassurantes de Bernard Tapie, actuellement en lutte contre un cancer de l'estomac. Il a expliqué qu'il était très affaibli par la maladie et qu'il devra subir une chimiothérapie.

Invité lundi dans L’heure des pros sur Cnews, Jacques Séguéla a donné des nouvelles de Bernard Tapie, des nouvelles peu rassurantes. L'homme de 75 ans, qui se bat actuellement contre un cancer de l'estomac, n'est visiblement pas au meilleur de sa forme et semble très affaibli par la maladie. "Je le trouve très amaigri. Il perd 400 grammes par jour. Il a perdu presque 20 kilos", a-t-il déclaré précisant qu'il le sentait "défait".

Lorsqu'ils se sont vus, l'ancien président de l'Olympique de Marseille lui a confié que les médecins avaient trouvé des "débuts de méta­stases" et qu'il était condamné à faire "une chimio" ce qui n'était pas prévue. Sur le plateau de télévision, Jacques Séguéla est également revenu sur l'opération qu'il a subie quelques semaines plus tôt, expliquant qu'elle s'était très bien passée.

"Elle a duré 11 heures, il était rentré chez lui. Mais là, on l'a remis sous pompe à oxygène", a précisé le publiciste confiant que son chirurgien avait peur qu'il "n'ait pas la force de supporter cette nouvelle chimiothérapie". "C'est la première fois que je le vois atteint", a conclu Jacques Séguéla, persuadé toutefois que son ami "ne renoncera pas": "c'est un fighter".

Lire aussi - Bernard Tapie: l'émouvant message de sa fille Sophie pour la nouvelle année (photo)

Condamné à rembourser plus de 400 millions d'euros après l'annulation de l'arbitrage dans l'affaire du Crédit Lyonnais, le septuagénaire avait évoqué sa maladie il y a quelques mois lors d'un entretien accordé à France 2: "Ce n’est pas une catastrophe. J’ai vécu d’une manière incroyable, formidable, chanceux. J’ai connu des moments de bonheur inimaginable", avait-il déclaré assurant toutefois qu'il n'avait "pas envie de partir".

"Mais quand ça (la maladie, NDLR) tombe sur un petit couple dont la femme a 35 ans (…), reconnaissez que c’est un autre truc", avait-il ajouté. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'état de santé de Bernard Tapie s'est dégradé selon Jacques Séguéla.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-