Le film "Exodus: Gods and Kings" censuré au Maroc

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le film "Exodus: Gods and Kings" censuré au Maroc

Publié le 26/12/2014 à 10:45 - Mise à jour le 27/12/2014 à 11:56
©Twentieth Century Fox
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

"Exodus: Gods an Kings" de Ridley Scott qui relate l'histoire de Moïse et la fuite d'Egypte aurait été interdit de diffusion en salles au Maroc jeudi 25. Sa vision particulière de certains événements bibliques serait en cause.

La tentative de Ridley Scott d'adapter la Bible au cinéma avec son "Exodus: Gods and Kings", relatant la fuite d'Egypte des Hébreux menés par Moïse (Christian Bale), semble avoir provoqué de vives réactions dans plusieurs pays.

Il y a toujours une prise de risque à faire un film historique, le réalisateur s'exposant aux critiques dès qu'il prend un peu de liberté avec les faits. S'inspirer des récits religieux est donc encore plus osé.

Selon Médias 24, le film aurait en effet été censuré au dernier moment au Maroc. Bien qu'autorisé par le centre cinématographique marocain (CCM) sa diffusion aurait par la suite été interdite en salles. Médias 24 rapporte les cas de directeurs de cinéma contactés par les autorités et menacés de fermeture en cas de diffusion. Quelques projections avaient cependant pu avoir lieu mercredi 24.

Si aucune déclaration officielle n'est venue expliquer ou même confirmer cette interdiction, la vision du réalisateur de certains évènements religieux semble en cause. Sans dévoiler le film, on peut dire que Ridley Scoot a interprété d'une façon assez spéciale les miracles de Moïse ou ses discussions avec Dieu. La séparation de la Mer Rouge, notamment, laisse une place à l'interprétation de chacun. Moïse étant un prophète aussi bien chez les juifs et les chrétiens que chez les musulmans (sous le nom de Moussa), cette vision des faits aurait motivé l'interdiction du film au Maroc.

Le film aurait déjà été censuré en Egypte selon certains médias locaux en raison "d'imprécisions historiques et religieuses". Dans son précédent Péplum à succès de 2000, le célèbre Gladiator, Ridley Scott avait déjà largement réécrit l'Histoire. Mais sans toucher à la religion.

Le film a également créé une polémique plus mesurée aux Etats-Unis mais pour une toute autre raison. Certains américains se désolent que les acteurs incarnant l'Hébreux Moïse et le pharaon égyptien (Joel Edgerton) soient tous deux blancs.

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film)

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Moïse de Ridley Scott, interprété par Christian Bale, ne plait pas à tous le monde.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-