Adidas embauche un mannequin poilu et enflamme les réseaux sociaux (photos)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Adidas embauche un mannequin poilu et enflamme les réseaux sociaux (photos)

Publié le 09/10/2017 à 13:08 - Mise à jour à 13:18
©Avida Byström/Instagram
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Adidas est sous le feu des projecteurs depuis quelques jours à cause d'une nouvelle campagne qui ne plait pas à tout le monde. C'est en effet Arvida Byström, une jeune suédoise qui ne s'épile pas, qui représente la marque aux trois bandes.

La marque Adidas emploie régulièrement des influenceurs pour faire la promotion de ses produits. Kendall Jenner, Selena Gomez, Katy Perry ou David Beckham sont ou ont été des ambassadeurs de luxe afin de toucher le plus de monde possible.

Cette fois-ci, la marque a décidé de frapper fort: le 25 septembre, Arvida Byström a dévoilé qu'elle aussi était une ambassadrice de l'entreprise. Cette mannequin et photographe est assez connue sur les réseaux sociaux. Elle fait en effet partie de ses jeunes femmes qui refusent les contraintes "imposées" par la société: elle ne s'épile pas.

Une paire de Superstars aux pieds, la jolie blonde de 25 ans a donc posé en robe courte laissant ainsi au public tout le loisir d'observer sa pilosité.

Mais les réactions ont été très mitigée sur son compte Instagram notamment. Si de nombreuses personnes la défendaient en expliquant qu'elle était libre de disposer de son corps comme elle l'entendait, d'autres n'étaient pas du même avis. Certains d'entre eux appelant même à boycotter la marque aux trois bandes à cause des poils "disgracieux" de la photographe aux 227.000 abonnés.

 

Hi I made tiny little underwear for cherries this summer so here is a lil tb. #

Une publication partagée par arvida byström (@arvidabystrom) le

8 Oct. 2017 à 4h51 PDT

Et la pauvre égérie a dû subir un bon nombre d'insultes, parfois très vulgaires. Dans une story Instagram, la Suédoise s'est sentie obligée de se justifier en expliquant qu'elle avait même reçu des menaces de viol. "Plein d'amour, et rappelons-nous que chaque personne est différente", avait-elle pourtant confié à la fin de son message, en signe d'apaisement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Avida Byström s'est finalement expliquée sur Instagram dans une story.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-