Le gros coup de gueule de Charlotte Namura, harcelée sexuellement sur Internet

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le gros coup de gueule de Charlotte Namura, harcelée sexuellement sur Internet

Publié le 09/07/2018 à 17:03 - Mise à jour à 17:11
©Charlotte Namura/Instagram
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La chroniqueuse de l'émission "Téléfoot" Charlotte Namura a poussé un coup de gueule samedi, après avoir été à nouveau harcelée sexuellement sur les réseaux sociaux. Cette fois c'est sur Instagram qu'elle a reçu un message particulièrement insultant et salace.

En pleine coupe du monde de football, Charlotte Namura, chroniqueuse de l'émission Téléfoot, a poussé un coup de gueule samedi 7.

La journaliste est en effet régulièrement la cible d'un cyber-harcèlement "très violent parfois". Samedi, elle a dévoilé sur Twitter le contenu d'un message particulièrement insultant et salace qu'elle avait reçu.

"Définition même de la c****** molle", s'était-elle insurgée en commentant les deux captures d'écran qu'elle a publié. Au message de son harceleur, elle avait répondu qu'elle porterait plainte.

A voir aussi: Agression sexuelle en direct - la journaliste demande le respect, l'homme s'excuse

"Ma menace est bidon", a-t-elle toutefois avoué. "Je n'ai pas le temps, mais ça suffit à révéler la connerie. Juste pour vous partager un peu de mon quotidien, très violent parfois. Force à vous mesdames", avait-elle poursuivi avant de recevoir de très nombreux messages de soutien.

"Un truc violent de la sorte c’est une fois par semaine en moyenne. Une réflexion misogyne, une insulte sexiste, une remarque sale en rapport au sexe c’est tous les jours. Éduquez vos fils pour que jamais ils ne deviennent comme ça", a écrit Charlotte Namura dans un autre tweet.

A cette menace, elle a reçu un long message d'excuse dont l'auteur affirme que son compte a été piraté et supplie la chroniqueuse de ne pas donner suite.

Ce n'est pas la seule journaliste sportive à être montée au créneau pour dénoncer le harcèlement sexuel lors de cette coupe du monde de football.

Julieth Gonzalez Theran, une journaliste colombienne aussi spécialisée dans le ballon rond, a ainsi poussé un coup de gueule après qu'un supporter russe l'a embrassée et touché un sein en plein duplex.

"Respect! Nous ne méritons pas ce traitement. (...) Je partage la joie du football, mais nous devons identifier les limites de l'affection et du harcèlement", avait-elle écrit sur son compte Instagram.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cyber-harcelée, Charlotte Namura a poussé un coup de gueule sur Twitter.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-