Tex viré des "Z'amours": Anne Roumanoff prend sa défense sur Twitter

Tex viré des "Z'amours": Anne Roumanoff prend sa défense sur Twitter

Publié le 15/12/2017 à 15:47 - Mise à jour à 16:03
©Joël Saget/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors que Tex a été évincé de l'émission "Les Z'amours" suite à sa blague sur les violences conjugales, Anne Roumanoff a pris sa défense sur les réseaux sociaux. Pour l'humoriste de 52 ans, "faire régner le politiquement correct par la terreur" n'est pas acceptable.

Il a été mis à pied puis licencié. Pour avoir fait une blague sur les violences conjugales il y a quelques semaines sur le plateau de C'est que de la télé, Tex a été remercié et ne présentera donc plus l'émission Les Z'amours sur France 2. "France 2 et le service public sont clai­­re­­ment enga­­gés à défendre la cause des femmes et ne pas accep­­ter que des propos insul­­tants et dépla­­cés soient pronon­­cés par ses anima­­teurs", a écrit la chaîne dans un communiqué précisant qu'avec "sa dernière décla­­ra­­tion sur C8, il appa­­raît queTex n’est plus en adéqua­­tion avec les attentes du public et de la chaîne pour ce jeu".

Mais cette éviction a été dénoncée par plusieurs personnes à commencer par Anne Roumanoff. L'humoriste a fait part de son incompréhension jeudi 14 au soir sur Twitter, jugeant cette décision injuste. "Ok la blague de Tex était pourrie, nulle et machiste mais il semble qu’il s’est excusé. Tex n’est pas Bertrand Cantat! Défendre le droit des femmes oui, faire régner le politiquement correct par la terreur, non!", a-t-elle regretté.

Et Anne Roumanoff n'est pas la seule à avoir poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux. Dans un long message posté le même soir sur Facebook, Jean-Yves Lafesse a lui aussi pris la défense de l'animateur dénonçant le "nouvel ordre moral" et appelant les comiques à se "bouger le cul".

A lire sur le même sujet - Blague de Tex sur les femmes battues: Marlène Schiappa saisit le CSA

Pour rappel, le présentateur avait choqué de nombreux internautes en faisant une plaisanterie sexiste, jugée de très mauvais goût. "Les gars, vous savez ce qu’on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir? On ne lui dit plus rien, on vient déjà de lui expliquer deux fois!", s'était-il exclamé le 30 novembre dernier devant Julien Courbet et de nombreux chroniqueurs, provoquant immédiatement une vague d'indignation sur les réseaux sociaux et poussant même Marlène Schiappa à saisir le CSA.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'humoriste Anne Roumanoff a défendu Tex sur les réseaux sociaux.

Newsletter


Fil d'actualités Vidéos




Commentaires

-