"TPMP": sanction définitive après le baiser forcé de Jean-Michel Maire sur les seins de Soraya Riffy

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"TPMP": sanction définitive après le baiser forcé de Jean-Michel Maire sur les seins de Soraya Riffy

Publié le 05/12/2017 à 08:15 - Mise à jour à 08:17
©Capture d'écran Voici
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En octobre 2016, lors de l'émission "Les 35 heures de Baba", le marathon télévisuel de Cyril Hanouna, le chroniqueur Jean-Michel Maire avait embrassé par surprise les seins d'une invitée éphémère. Sanctionnée par le CSA, la chaîne avait porté l'affaire devant le Conseil d'Etat qui a donc donné tort à "Touche pas à mon poste".

La sanction contre l'émission de Cyril Hanouna Touche pas à mon poste est maintenant définitive. Lundi 4, le Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative française a décidé de confirmer la "mise en demeure" décidée par le CSA contre TPMP. En cause, l'affaire du baiser de Jean-Michel Maire, l'un des chroniqueurs, sur le sein d'une jeune femme, sans son consentement.

Les faits remontent à la nuit du 13 au 14 octobre 2016. C8 diffuse en direct l'émission Les 35 heures de Baba, soit 35 heures non-stop de présence de Cyril Hanouna à l'écran, dans le but de battre le record français de la plus longue émission de télévision.

Lors des nombreuses animations diverses pour meubler une durée aussi longue intervient une danseuse, Soraya Riffi. A ses côtés, Jean-Michel Maire, un chroniqueur apprécié mais fréquemment auteur de blagues douteuses à caractère sexuel. Encouragé dans le cadre de l'émission à se faire un baiser, la jeune femme refuse. Elle semble accepter finalement à contrecœur de tendre la joue. Profitant d'un moment d'inattention, le chroniqueur se penche pour lui imposer un furtif baiser sur la poitrine.

Voir aussi: "35 heures de Baba": Jean-Michel Maire agresse sexuellement une invité dénoncent les internautes

La séquence va déclencher la polémique et de nombreux signalements au CSA. Ce dernier va décider de la "mise en demeure" de l'émission. Cette sanction, qui n'a quu'ne valeur symbolique, va être contestée devant le Conseil d'Etat en février. L'avocat de C8 expliquait en effet que "s'il ne fait aucun doute que le geste de M. Jean-Michel Maire était déplacé, pour autant il ne nous semble pas avoir constitué une atteinte à la dignité humaine ou à l'image de la femme".

Après de long mois d'attente, le Conseil d'Etat a décidé de confirmer la décision du CSA. L'émission Touche pas à mon poste a vécu une saison 2016-2017 à la fois positive sur le plan des audiences, mais catastrophique en termes d'image avec de nombreux dérapages mêlant sexisme, plaisanteries cruelles et homophobie. Des reproches qui semblent avoir pesé sur l'émission de plus en plus contestée sur son créneau horaire par Quotidien sur TMC. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jean-Michel Maire avait embrassé la poitrine de Sraya Riffy.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-