Malade, Stromae a été hospitalisé une nouvelle fois

Malade, Stromae a été hospitalisé une nouvelle fois

Publié le 08/10/2017 à 12:50 - Mise à jour à 12:54
©Tony Karumba/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Tombé malade en 2015 à cause d’un traitement anti-paludisme (Le Lariam), Stromae a toujours aujourd'hui des problèmes de santé. Lors d’un entretien croisé avec Karl Lagerfeld pour "Libération", il a expliqué qu'il avait à nouveau été hospitalisé.

Sa vie actuelle n'est pas "formidable". Dans un entretien croisé avec Karl Lagerfeld pour Libération, Stromae a donné de ses nouvelles et malheureusement, elles ne sont pas très réjouissantes. A l'écart des projecteurs depuis plusieurs années, le chanteur ne semble pas être au meilleur de sa forme. Pour rappel, lors de sa tournée en Afrique en 2015, il  avait été contraint d'annuler plusieurs concerts suite à une réaction au traitement contre le paludisme (le Lariam). Et depuis, l'interprète de Tous les mêmes ne cesse de lutter contre les effets secondaires.

Il a d'ailleurs expliqué qu'il venait de vivre une très mauvaise passe. "J’ai fait une décom­pen­sa­tion psychique. Je perds la boule complètement. C’est vraiment pas chouette. J’ai fait une rechute il n’y a pas longtemps", a-t-il notamment déclaré décrivant les symptômes qu'il ressent lors de ces périodes: "ça tourne dans la tête et on a de grosses crises d’angoisse".

Et en plus d'être handicapant sur le plan psychique, cette maladie a complètement chamboulé l'organisation de ses journées. "Généralement, elles commencent à midi", a-t-il révélé. Et d'ajouter: "J’écris la nuit. Pour être honnête, j’ai été hospitalisé, donc là je suis encore un peu sous traitement, et c’est pour ça que je me réveille tard".

Pas sûr donc que le chanteur se retrouve prochainement dans un studio d'enregistrement et qu'il décide de remonter sur scène. "Je croise souvent des gens qui me disent +alors c’est quand le prochain album?+. Le plus important aujourd’hui, c’est que je sois bien avec moi-même. Je suis dans cet état d’esprit-là. J'étais arrivé à un stade où c’était devenu comme une obligation de ressortir un album, de remonter sur scène. J’ai eu besoin de dire non", a-t-il conclu.

Comme le rappelle l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les voyageurs internationaux peuvent être exposés au risque d’infection palustre dans 91 pays du monde, principalement en Afrique, en Asie et dans les Amériques. Généralement, la maladie se manifeste tout d’abord par de la fièvre, des frissons et un syndrome de type grippal.

Seulement voilà: le Lariam, qui leur est généralement prescrit pour lutter contre le paludisme, peut avoir des effets secondaires très graves en raison de la présence de méfloquine. C'est pourquoi, les autorités sanitaires appelent à la vigilance des médecins et des patients.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"J’ai fait une rechute il n’y a pas longtemps", a révélé Stromae.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-