Le déconfinement, une première étape par département

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le déconfinement, une première étape par département

Publié le 28/04/2020 à 16:32 - Mise à jour à 16:45
© David NIVIERE / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
« Voilà le moment où nous devons dire à la France comment notre vie va reprendre » : en une heure de discours ce mardi, le premier ministre a présenté devant 75 députés la stratégie nationale de déconfinement.
 
Si les grandes lignes sont fixées, ce déconfinement sera d'une part départementalisé, d'autre part soumis à conditions. Edouard Philippe l'a en effet clairement dit : la date du 11 mai n'est pas acquise, il compte sur le civisme des Français et l'absence de relâchement. 
 
Tout dépendra de la situation sanitaire des départements français au 7 mai, en fonction de trois indicateurs, à savoir le nombre de nouveaux cas, la tension de la capacité hospitalière et l'état du maillage local en matière de tests. Pour schématiser, il y aura des départements "verts" et des départements "rouges", dont la carte sera présentée chaque soir à partir de jeudi par le directeur général de la santé Jérôme Salomon. 
 
Vivre avec le virus
 
L’objectif global est de limiter la circulation du Sars-Cov-2, tout en évitant une situation économique que le premier ministre a qualifié « d’écroulement ». Car Edouard Philippe l’a rappelé, « nous allons devoir vivre avec le virus », en soulignant « le risque de voir repartir l’épidémie ». Il a même été jusqu’à citer le nombre de nouveaux prévus à partir du 11 mai, entre 1000 et 3000 chaque semaine. 
 
C’est d’ailleurs sur cette base que le gouvernement a calculé son ambition en matière de tests virologiques, à savoir 700 000 par semaine, dans l’hypothèse où une personne contaminée peut croiser 25 autres personnes, dans son milieu familial, professionnel, etc. 
 
Tester et isoler
 
Tester en masse exige l’identification des « cas contacts ». Le premier ministre entend s’appuyer sur les médecins généralistes, mais aussi sur des « brigades » créées par l’Assurance maladie, encore une fois dans chaque département. Elles seront chargées de remonter la chaîne de contamination pour tenter de la briser. 
 
Et ensuite ? Là encore, un appel à la responsabilisation et au civisme est lancé, puisque les personnes atteintes du Covid-19 ou potentiellement contaminées devront s’isoler en quatorzaine, soit dans des hôtels – qui pourront être réquisitionnés -, soit à domicile, entraînant alors l’ensemble du foyer dans un strict confinement. 
 
La mise en place des tests et des procédures d’isolement sera à la charge des préfets et des collectivités locales, comme en réalité celle de la quasi-totalité des mesures annoncées. 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Edouard Philippe mardi à l'Assemblée nationale

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-