Consommer plus d’oméga-3: simple et bon pour le cœur

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Consommer plus d’oméga-3: simple et bon pour le cœur

Publié le 13/08/2018 à 14:42 - Mise à jour à 14:50
©Louisa Gouliamaki/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Mickaël Dieleman, édité par la rédaction
-A +A

Les oméga-3 sont réputés pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Mickaël Dieleman, diététicien-nutritionniste à Lyon, en partenariat avec France-Soir, propose quelques éclaircissements et conseils pour en manger plus et être en meilleure santé.

Dans cet article, nous faisons un focus sur les oméga-3. Aujourd’hui, il est conseillé d’en avoir dans son alimentation et c’est un argument de vente pour l’industrie agroalimentaire.

Nous allons faire le point sur les sources d’oméga-3, et leur importance pour notre santé.

A voir aussi: Les produits minceur sont-ils de réelles aides pour perdre du poids?

Les oméga-3, qu’est ce que c’est ?

Les oméga-3 font partie de la famille des acides gras polyinsaturés. On en retrouve une dizaine dans la nature mais seulement trois ont une activité intéressante pour l’homme.

L’acide alpha-linolénique (ALA) qu’on retrouve en grande quantité dans les huiles de noix, de colza, de lin, ou de soja. L’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA), qui se trouvent dans les graisses animales et plus particulièrement dans les poissons gras (thon, saumon, maquereau, sardine etc.).

L’ALA est le seul oméga-3 vraiment essentiel à notre organisme. Il doit être apporté par notre alimentation. Mais l’EPA et le DHA sont quant à eux à l’origine des réactions métaboliques des oméga-3.

Avec la croissance des maladies cardiovasculaires, nous cherchons à trouver des graisses qui ne soient pas nocives pour notre organisme, et les oméga-3 remplissent cette mission. Ils sont des constituants des nos cellules et ont un rôle très important pour le fonctionnement de notre cerveau.

On leur attribue des vertus d’anti-inflammatoires naturels et de protecteurs cardiovasculaires.

A lire aussi: Comment se préparer un pique-nique "healthy"? Nos conseils

Pourquoi en trouve-t-on dans de nombreux produits?

Les sources d’oméga-3 sont nombreuses et l’industrie agroalimentaire souhaite les utiliser dans un grand nombre de produits.

A savoir: les produits issus d’animaux élevés et nourris avec une nourriture riche en oméga-3 pourront obtenir la mention "riche en oméga-3".

Par exemple, les œufs sont naturellement riches en oméga-3… s’ils sont bio. Mais ce ne sera pas forcément le cas pour ceux issus d’élevages en batterie, sauf si l’alimentation des poules a contenu des oméga-3, comme les produits labellisés "Bleu-Blanc-Cœur".

Il existe d’autres acides gras polyinsaturés: les oméga-6. Leur rapport avec les oméga-3 aura une grande importance. On les retrouvera principalement sous forme de l’acide linoléique (AL) et l’acide arachinodique (AA). Ils seront issus de certaines huiles et de la graisse des animaux.

A lire aussi: Les cocktails de l'été les moins caloriques, pour garder la ligne sans se priver!

Quelle est l’importance du rapport d’oméga-6 sur oméga-3?

Pour être transformés en substances pro ou anti-inflammatoires, les acides gras oméga-3 et oméga-6 passent par des chaînes de réactions biochimiques qui utilisent les mêmes enzymes. Comme nous consommons aujourd’hui beaucoup plus d’oméga-6 que d’oméga-3, les enzymes seront occupées pour la synthèse de substances pro-inflammatoires et moins disponibles pour les substances anti-inflammatoires.

Un rapport de 5 pour 1 entre oméga-6 et oméga-3 serait souhaité pour notre santé mais notre alimentation actuelle est plus proche d’un rapport de 20 pour 1.

Le plus important pour exploiter au mieux les nombreuses vertus des oméga-3, est donc de diminuer dans notre alimentation les sources d’oméga-6. Les huiles végétales (sauf olive, colza, lin, macadamia), le maïs, le soja et l’avoine, ainsi que les viandes grasses sont à éviter.

A nous de jouer pour inverser la tendance!

A lire aussi:

Régime - c'est quoi le jeûne intermittent "fasting"?

Que manger quand il fait chaud? Les conseils à suivre

Régimes "804", "Natman", "Mayo" ou autres dérivés de Dukan - attention danger!

Cet article a été rédigé par Mickaël Dieleman, diététicien nutritionniste à Lyon spécialisé dans le sport (voir son site: http://www.dieteticien-nutritionniste-lyon.com/)

Auteur(s): Mickaël Dieleman, édité par la rédaction

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les oméga-3 sont présents dans différentes huiles naturelles notamment.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-