UV: les cabines de bronzage dans le collimateur du magazine "60 millions de consommateurs"

UV: les cabines de bronzage dans le collimateur du magazine "60 millions de consommateurs"

Publié le 22/01/2015 à 18:49 - Mise à jour à 18:51
©Sierakowski/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Dans une nouvelle enquête publiée ce jeudi, le magazine "60 millions de consommateurs" dénonce le laxisme des salariés des centres de bronzage. Ces derniers n'hésiteraient pas à laisser entrer, dans les cabines UV, des femmes enceintes et des personnes à peaux claires.

Le débat sur les dangers des centres de bronzage est relancé. Dans une nouvelle enquête, publiée ce jeudi, le magazine 60 millions de consommateurs met en avant la dangerosité des UV artificiels et dénonce le manque de prévention de la part des professionnels. Alors que la réglementation indique clairement que les cabines à UV sont contre-indiquées pour les femmes enceintes et les personnes à peau blanche ou très blanche, les professionnels ne respecteraient, selon le magazine, jamais les règles.

Pour les besoins de l'enquête, 60 millions de consommateurs a envoyé 50 "clientes mystères" aux profils particulièrement à risques dans des centres de bronzage de cinq grandes villes de France (Paris, Marseille, Lyon, Lille et Strasbourg). Sans aucune difficulté, des femmes enceintes de plus de cinq mois ainsi que des femmes à la peau et aux cheveux clairs, ont été acceptées à entrer se faire dorer la pilule.

"Parmi les 50 personnes qu'on a envoyées, les trois quarts ont été acceptées dans les cabines de bronzage alors qu'elles n'auraient pas dû l'être", s'est étonnée Thomas Laurenceau, rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs sur le plateau de LCI.  Plus surprenant encore, 22% des clientes ont eu droit à un discours sur les bienfaits du bronzage en cabine, "ce qui est totalement proscrit par la réglementation" selon le magazine.

Au vu des résultats de son enquête, le magazine alerte les pouvoirs publics et demande l'interdiction (déjà en vigueur au Brésil et en Australie) des cabines de bronzage. Pourtant, malgré les mises en garde des médecins et scientifiques sur les dangers des UV artificiels, le secteur du bronzage artificiel est en pleine expansion. En seulement 4 ans, le nombre d'instituts spécialisés est passé de 18.000 à 40.000.

Selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), les UV artificiels pourraient faire entre 500 et 2.000 morts dans les 30 prochaines années.

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En seulement 4 ans, le nombre d'instituts spécialisés est passé de 18.000 à 40.000.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-