Viande rouge et charcuterie : 75 g par jour suffiraient à favoriser le cancer colorectal

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 24 avril 2019 - 11:25
Image
Une pièce de viande saisie pour analyse, le 20 mars 2017 à Rio de Janeiro
Crédits
© VANDERLEI ALMEIDA / AFP
La consommation de viande rouge ou de charcuterie favoriserait le cancer colorectal, même à faible dose.
© VANDERLEI ALMEIDA / AFP

Une étude britannique publiée mi-avril conforte l'idée que la consommation de viande rouge et de charcuterie favorise l'apparition du cancer colorectal. Une consommation journalière supérieure à 75 grammes suffirait à entraîner un risque significativement plus élevé que chez les personnes en consommant très peu.

Le rôle de la consommation de viande rouge dans l'apparition du cancer colorectal avait déjà été relevé par plusieurs études et mise en lumière par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une étude britannique menée par l'Université d'Oxford et financée par le Centre britannique de recherche sur le cancer a été publiée mi-avril et vient conforter cette analyse, précisant qu'une consommation journalière relativement faible suffit à augmenter significativement les risques.

L'étude porte sur la consommation de viande rouge, ce qui fait bien sûr référence au bœuf mais aussi le veau, le porc, l’agneau, le mouton, le cheval et la chèvre, selon la définition de l'OMS. Elle s'intéresse également aux viandes "transformées", c'est à dire celles qui ont subi des procédés de salaison, maturation, fermentation, fumaison ou d'autres processus mis en œuvre pour rehausser sa saveur ou améliorer sa conservation. Il s'agit donc aussi bien des produits "industriels" que de la charcuterie.

Voir: Les "lasagnes au cheval" ont freiné l'appétit des Français pour la viande

L'étude britannique a porté sur plus de 2.600 patients ayant développé un cancer colorectal. Ceux qui déclaraient une consommation de viande rouge et de viande transformée supérieure à 76 grammes par jour (un demi-steak ou deux tranches de jambon) présentaient un risque supérieur de 20% par rapport à ceux qui en mange moins de 21 grammes quotidiennement.

Dans une moindre mesure, l'alcool est également associé au risque de cancer tandis que les régimes accordant plus de place au pain et céréales comme sources de fibres seraient bénéfiques en la matière.

La viande rouge est classée comme un cancérigène "probable", ce qui signifie  selon l'OMS "qu'une association positive a été observée entre l'exposition à la consommation de viande rouge et le cancer", mais que l'impact d'autres facteurs ne peut être exclu. La viande transformée est en revanche catégorisé comme cancérigène C1, ce qui signifie que le lien de cause à effet est établi.

Lire aussi:

Viande polonaise frauduleuse: au moins 150 kg vendus aux consommateurs en France

Un jour par semaine sans viande dans les cantines scolaires new-yorkaises

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.