Alerte pollution: circulation alternée pour Paris et l'Ile-de-France?

Alerte pollution: circulation alternée pour Paris et l'Ile-de-France?

Publié le 22/02/2019 à 09:23 - Mise à jour à 09:27
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Alors qu'une alerte pollution est en cours à Paris et en Ile-de-France ce vendredi 22, la préfecture de police a décidé d'un abaissement des limitations de vitesses que voici en détail. Insuffisant pour la maire de Paris Anne Hidalgo qui demande l'activation de la circulation différenciée, dispositif qui a remplacé la circulation alternée.

 

Paris et l'Ile-de-France sont en alerte car un pic de pollution est toujours en cours ce vendredi pour la deuxième journée consécutive. Si des mesures destinées à amoindrir les émissions de particules fines ont d'ores et déjà été mises en place par la préfecture, la mairie de Paris réclame d'aller plus loin. La maire de Paris Anne Hidalgo demande ainsi d'instaurer la circulation différenciée, dispositif qui a remplacé la circulation alternée.

Pour la journée de ce vendredi, le préfet a ainsi décidé d'abaisser les vitesses maximales autorisées sur le réseau routier francilien. Celles-ci sont diminuées de 20 km/h sur toutes les routes ou presque pour atteindre: 110 km/h sur les autoroutes limitées à 130 km/h, 90 km/h pour les autoroutes et voies rapides habituellement à 110 km/h, 70 km/h pour les routes normalement à 90 km/h.

Seuls limitations inchangées: les tronçons limités à 80 km/h et les 50 km/h en agglomération. D'autres mesures complémentaires ont également été instaurées mais ne concernent pas les routes (chauffage d'appoint...).

Ces restrictions sont en vigueur depuis ce vendredi 5h30.

Lire- Pollution particules fines à Paris: restrictions de circulation vendredi 22 février

Pour autant, elles sont insuffisantes selon Anne Hidalgo. La maire de Paris a ainsi appelé sur Twitter à la mise en place de la circulation différenciée, le nouveau dispositif qui a remplacé la circulation alternée (basée sur les numéros d'immatriculation). Celles-ci est basée sur la pollution émise par les véhicules en se basant sur leurs âge et leurs caractéristiques techniques, le tout classé selon un code couleur. C'est la vignette Crit'Air.

Selon l'adjoint de la Ville en charge des Transports, Christophe Najdovski, celle-ci a été demandé mais c'est la "Préfecture de Police (qui) refuse" que la circulation différenciée soit activée. "La santé publique des citoyens n'est manifestement pas une priorité pour l'État", déplorait-il jeudi sur Twitter.

En juillet dernier, la circulation différenciée était activée suite à un épisode de pollution à l'ozone. Etaient interdits à la circulation les véhicules non classés (pour la plupart dont l'immatriculation est antérieure à 1997) et les véhicules de classe 4 et 5 selon la classification des vignettes Crit'Air. Ainsi seuls pouvaient rouler, dans un périmètre situé à l'intérieur de l'A86, les véhicules de la classe 0 à 3 Crit'Air. Soit les plus récents ou les moins polluants comme les hybrides ou électriques.

Lire aussi:

Paris - Restriction de circulation et exceptions: quels véhicules peuvent rouler (même sans vignette Crit'Air)

Restriction de circulation à Paris: où acheter la vignette Crit'Air

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une alerte pollution est en cours à Paris et en Ile-de-France ce vendredi.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-